Lilian Thuram nous fait visiter l’exposition "Exhibitions" du quai Branly

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/12/2011 à 15H27
Lilian Thuram football exposition engagement

Lilian Thuram football exposition engagement

© PATRICE COPPEE / AFP

Le musée du quai Branly à Paris propose jusqu'en juin 2012 une exposition baptisée "Exhibitions : L'invention du sauvage". On y découvre toute l'horreur des "zoos humains", qui ont perduré en Europe jusqu'au début du XXème siècle. Le commissaire général de cette exposition n'est autre que l'ancien footballeur Lilian Thuram.

 

 

Lilian Thuram est né à Point-à-Pitre, en Guadeloupe. C'est à l'âge de neuf ans qu'il débarque en région parisienne avec sa famille.  Le déracinement s'associe à une autre douleur, inattendue pour le petit garçon : le racisme, et la méchanceté basée sur la différence et les préjugés. Cette injustice ne cessera jamais de motiver les actes militants de celui qui deviendra star du ballon rond. Chaque fois qu'il l'estimera nécessaire, il mettra sa parole et sa notoriété en jeu.

Thuram l'engagé

En 2005, les banlieues sont en feu. Un certain Nicolas Sarkozy fustige les racailles, parle de nettoyage au Karcher. Lilian Thuram rétorque : "Avant de parler d'insécurité, il faut peut-être parler de justice sociale". Piqué au vif, le ministre de l'Intérieur rappelle que le champion du monde ne vit plus en banlieue depuis bien longtemps.

En 2006, le même ministre  expulse les sans papiers qui occupaient le plus grand squatt de France à Cachan. Peu sont relogés. Pour médiatiser leur sort, Thuram invite quelques-unes de ces familles à un match France-Italie au stade de France.

 

Lilian Thuram

Lilian Thuram

© PIERRE ANDRIEU / AFP

 

Le footballeur prend sa retraite en 2008, et créé une fondation à son nom, dédiée à la cause anti raciste. Il publie le livre "Mes étoiles noires", dans lequel il rend hommage à Lucy, Mohamed Ali, Malcom X, Barack Obama ou le Chevalier de Saint-Georges, et d'autres modèles.

L'affaire des quotas dans le football français sera une nouvelle grande déception pour Lilian Thuram. Il déclarera alors : "Quand est-ce qu'on va sortir de ces préjugés sur les couleurs de peau ? Quand est-ce qu'on va arrêter de dire que lorsque vous êtes noirs, vous courez plus vite ? Que lorsque vous êtes noir, vous êtes moins intelligent ?".

Cette exposition au musée du quai Branly est un nouveau manifeste, au nom de ses pairs aussi. Quand il parle d'exhibition, il pense ainsi aux arrière grands-parents de Christian Karambeu, autre étoile du football : Kanaks, ils furent exposés au jardin d'acclimatation à Paris en 1931 en tant que cannibales, puis montrés dans un zoo humain en Allemagne.