Les élèves des Beaux-Arts de Saint-Etienne commissaires d'exposition

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/11/2012 à 15H46
Un élève des Beaux-Arts devant "L'Homme le plus puissant" de Yan Pei Ming

Un élève des Beaux-Arts devant "L'Homme le plus puissant" de Yan Pei Ming

© France3/Culturebox

Du 5 octobre au 6 janvier, la Cité du Design de Saint-Etienne accueille en ses murs l'exposition "Fonds Commun", une sélection des oeuvres du Fonds Régional d'Art Contemporain, gérée et organisée par 27 élèves de l'Ecole des Beaux-Arts.

Titre de l'exposition, sélection des artistes, des oeuvres, position des cimaises... Ordre de visite, position des tableaux, visibilité, accrochage... Régie, scénographie, rendu final...
Cette mission de commissariat est avant tout une histoire de choix. Et difficile de trancher lorsque les belligérants se frottent pour la première fois à un projet de cette envergure.

Les 27 élèves qui étaient l'an passé en deuxième année aux Beaux-Arts de Saint-Etienne ont donc dû se mettre d'accord sur tous ces critères, pour présenter à la rentrée une sélection d'oeuvres piochées dans l'importante collection du FRAC Auvergne. Parmi elles, Toni Grand, Yan Pei-Ming, Eric Poitevin ou Gilgian Gelzer côtoient sous les verrières de la Cité du Design Paolo Grassino, Eberhard Havekost, ou encore Martin Barré. 

Une exposition multi-médium donc, établie comme une "généalogie de l'art", où les familles picturales se frôlent et dialoguent à travers un florilèges d'artistes de genres et d'époques différents.