Les amis Antoine de Saint-Exupéry et Léon Werth enfin réunis dans "33 jours"

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/10/2015 à 17H00, publié le 12/10/2015 à 16H56
Léon Werth était très ami avec Antoine de Saint-Exupéry, qui avait publié en 1943 "Lettre à un otage" en référence à son ami juif. 

Léon Werth était très ami avec Antoine de Saint-Exupéry, qui avait publié en 1943 "Lettre à un otage" en référence à son ami juif. 

© Editions Viviane Hamy

Grand récit de l'exode de juin 1940 signé Léon Werth, grand ami d'Antoine de Saint-Exupéry, "33 Jours" fut un ouvrage mort-né longtemps introuvable. Sorti de l'oubli en 1992, il est réédité ces jours-ci chez l'éditrice Viviane Hamy en compagnie de la préface elle aussi longtemps perdue de l'auteur du "Petit Prince". Et enrichi de cartes et de photos des deux amis.

Chasse au trésor pour retrouver la préface

L'ouvrage réunit enfin ces deux amis fidèles que la guerre sépara. Car lorsque "33 jours" fut retrouvé et réédité en 1992 chez Viviane Hamy, il y manquait la préface de l'aviateur Saint-Exupéry.

Grâce à l'obstination d'un petit éditeur américain, Dennis Johnson, désireux de traduire en anglais le récit de Léon Werth avec la préface prévue par Antoine de Saint-Exupéry , une chasse au trésor s'engage. Gallimard qui a publié l'essentiel de l'oeuvre de Saint-Exupéry pensait que le texte se trouvait peut-être quelque part mais ignorait où.

Pas de quoi décourager la petite équipe de Melville House, la maison d'édition de Dennis Johnson. A force de recherches, un stagiaire francophone retrouve en 2014 le texte de Saint-Exupéry dans une revue, "L'Amérique française", conservée aux Archives nationales du Québec à Montréal.

Le livre, enfin complet, sera traduit en anglais et publié aux Etats-Unis en mai dernier. Il revient en France jeudi, dans sa version originale, chez l'éditrice Viviane Hamy qui, outre la préface, intitulée "lettre à l'ami", a enrichi cette publication de cartes et de photos des deux compagnons.
"33 Jours" le texte de Léon Werth publié chez Viviane Hamy

Werth ne juge personne dans ce récit d'exode

"33 jours" raconte comment, en juin 1940, face à l'avancée des troupes allemandes, Léon Werth quitta Paris avec sa femme pour rejoindre leur maison de Saint-Amour, dans le Jura. Leur périple durera 33 jours. On croise des gens qui, peut-être, collaboreront avec l'occupant, d'autres animés d'un esprit de résistance. Il y a ceux qui profitent de la détresse des réfugiés et ceux qui se montrent généreux. Des réfugiés deviennent des pillards.

Léon Werth ne juge personne. Il s'en tient aux faits et n'élude pas ses propres faiblesses. En octobre 1940, démobilisé, Antoine de Saint-Exupéry se rend une nouvelle fois à Saint-Amour où son ami a trouvé refuge et où il restera jusqu'à la fin de la guerre.

Les meilleurs amis du monde

L'humaniste Léon Werth et l'aviateur se voient régulièrement depuis 1931, année où Saint-Exupéry a reçu le prix Femina pour "Vol de nuit". L'aviateur admire Léon Werth, son aîné de 22 ans, pour son livre "Clavel soldat", un violent réquisitoire contre la guerre publié en 1919 (et également disponible chez Viviane Hamy comme toute l'oeuvre de Werth).

En 1939, l'aviateur a entamé la rédaction du "Petit prince" (qui sera publié en 1943) dédié "à Léon Werth quand il était petit garçon". Dans "33 jours", Werth raconte que son bien le plus précieux durant l'exode est un exemplaire de "Terre des hommes", ouvrage spécialement "imprimé pour monsieur Léon Werth", avec la dédicace: "parce qu'il est un des meilleurs amis que j'aie au monde (...) et il ne sait pas combien je lui dois".

Un à-valoir en chocolat et cigarettes

Lorsqu'il repart pour New York, Saint-Exupéry emporte avec lui le manuscrit de "33 jours" pour le remettre à un éditeur américain. Un contrat est signé - l'à-valoir consiste en chocolat, cigarettes et tablettes de purification d'eau ! - mais, pour des raisons inexpliquées, la publication ne se fera jamais.

Le livre mort-né de Werth est évoqué par Saint-Exupéry dans "Pilote de guerre" (1942). Toujours en exil aux Etats-Unis, Saint-Exupéry publie en 1943 "Lettre à un otage" en référence à son ami d'origine juive resté en France occupée.

"Lettre à un otage" écrite par Saint-Exupéry pour son ami

La préface retrouvée de "33 jours" semble être un résumé de cette "Lettre à un otage" qui paraîtra en France en décembre 1944, cinq mois après la disparition en mer de Saint-Exupéry .

Dans son journal, publié en 1946 sous le titre "Déposition", Werth consacre de nombreuses pages à Saint-Exupéry . Elle seront publiés à part en 1948 dans un livre intitulé "Saint-Exupéry tel que je l'ai connu". Il meurt en 1955.

"33 jours" de Léon Werth, préfacé par Antoine de Saint-Exupéry est publié jeudi 15 octobre aux éditions Viviane Hamy