La mairie d'Amatrice (Italie) porte plainte contre Charlie Hebdo

Par @Culturebox
Publié le 12/09/2016 à 18H08
A Amatrice (Italie), cinq jours après le séisme meurtrier du 24 août 2016.

A Amatrice (Italie), cinq jours après le séisme meurtrier du 24 août 2016.

© Danilo Balducci/PHOTOSHOT/MAXPPP

La mairie d'Amatrice, la ville d'Italie la plus touchée par le séisme meurtrier du 24 août, a porté plainte lundi pour "diffamation" contre Charlie Hebdo. Il proteste ainsi contre les dessins publiés après le drame, dont un en une, par le journal satirique.

"Il s'agit d'un outrage macabre, insensé et inconcevable aux victimes d'une catastrophe naturelle", a déclaré l'avocat de la municipalité, Me Mario Cicchetti, cité par les médias.

Quelques jours après le séisme qui a fait 295 morts dans le centre de l'Italie, Charlie Hebdo avait publié un dessin de Félix montrant des victimes ensanglantées avec les mentions "penne sauce tomate" et "penne gratinées" ou encore écrasés par les débris de leurs maisons sous le titre "lasagnes".



La polémique avait enflé sur les réseaux sociaux puis dans les médias italiens. "Ces dessins sont répugnants", avait estimé le ministre de la Justice, Andrea Orlando.

La dessinatrice de Charlie Hebdo Coco y avait répondu avec un dessin où une femme écrasée sous les décombres lance aux Italiens: "C'est pas Charlie Hebdo qui construit vos maisons, c'est la mafia".



La municipalité a déposé sa plainte devant le parquet de Rieti (centre), pour demander aux magistrats de déterminer si Felix, Coco et les responsables du journal ont commis ou non un délit.