La célèbre madeleine de Proust a failli être du pain grillé

Par @Culturebox
Mis à jour le 22/10/2015 à 15H40, publié le 19/10/2015 à 15H48
Marcel Proust vers 1896

Marcel Proust vers 1896

© AFP

La petite madeleine de Proust aurait pu être du "pain grillé" ou "une biscotte" révèlent les manuscrits dévoilant les ébauches du célèbre passage d' "À la recherche du temps perdu" qui vont être publiés jeudi pour la première fois.

Dans une première version, rédigée en 1907, Marcel Proust se souvient avec émotion du goût du pain grillé mêlé au miel. Dans une seconde version, le pain grillé devient une biscotte. Il faudra attendre une troisième version pour que Proust se souvienne finalement du goût de la madeleine offert par sa tante.

Le moteur secret d' "À la recherche du temps perdu"

Les trois versions manuscrites seront éditées dans un coffret de trois carnets Moleskine par les éditions des Saint-Pères. "Cet épisode est le moteur secret de La recherche du temps perdu", estime l'éditeur. "Ces trois cahiers inédits permettent ainsi de retracer la généalogie littéraire du moment le plus emblématique de l'univers proustien", a-t-il ajouté.
"À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann"

"À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann"

© Gallimard
Comme les milliers de pages de "La recherche du temps perdu", ces brouillons qui comptent au total 268 pages sont raturés et remplis de notes. On y perçoit les hésitations de l'un des plus grands écrivains français du XXe siècle.
 
"La madeleine de Proust" est devenue un lieu commun. On emploie cette expression pour désigner un souvenir qui revient soudain à la mémoire. Les éditions des Saints-Pères ont prévu deux tirages. L'un de couleur ivoire (non numéroté) au prix de 249 euros et l'autre dans un coffret vert limité à mille exemplaires.