L'écrivain franco-congolais Alain Mabanckou entre au Collège de France

Par @Culturebox
Mis à jour le 01/12/2015 à 15H50, publié le 01/12/2015 à 09H14
Alain Mabanckou en août 2015.

Alain Mabanckou en août 2015.

© PHOTOSHOT/MAXPPP

Alain Mabanckou a annoncé sa nomination au Collège de France à la Chaire de création artistique. Le romancier franco-congolais, prix Renaudot 2006 pour "Mémoires de porc-épic", conserve son poste de professeur titulaire à l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA).

"J'ai le plaisir de vous annoncer que j'ai officiellement été nommé ce jour comme professeur au Collège de France, à la Chaire annuelle de Création artistique", a annoncé Alain Mabanckou sur son compte Instagram. L'écrivain franco-congolais, 49 ans, a remporté en 2006 le prix Renaudot pour son roman "Mémoires de porc-épic" (Seuil) et demeure en lice pour le Goncourt des lycéens attribué ce mardi 1er décembre à Rennes, pour "Petit piment" (Seuil).

Leçon inaugurale le 17 mars

L'écrivain a précisé qu'il donnera sa leçon inaugurale le 17 mars à 18 heures dans l'amphithéâtre Marguerite-de-Navarre. "Mes cours et mes séminaires commencent une semaine après cette leçon  (cours et séminaires ouverts à tout le monde)", précise Alain Mabanckou, qui indique conserver son poste de professeur titulaire à l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA).

Fondé en 1530 à l'instigation de Guillaume Budé, "maître de librairie" de François Ier, le Collège de France propose, depuis cinq siècles, des dizaines d'enseignements ouverts au plus grand nombre. N'importe qui peut y assister en "auditeur libre" gratuitement et sans inscription. Comme le suggère sa devise "docet omnia", "il enseigne tout" : de la philosophie au droit, en passant par la médecine et les mathématiques.

Premier écrivain à occuper la chaire de création artistique 

La chaire internationale de création artistique, créée en 2004, a été occupée avant Alain Mabanckou par l'architecte Christian de Portzamparc, le  compositeur Pascal Dusapin, le peintre Anselm Kiefer ou encore le paysagiste  Gilles Clément. Il sera le premier écrivain à occuper ce poste.