Foire du livre de Francfort : la France et la francophonie à l'honneur

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/10/2017 à 10H29, publié le 09/10/2017 à 10H25
Lors de la Foire du livre de Francfort 2016.

Lors de la Foire du livre de Francfort 2016.

© Michael Probst/AP/SIPA

La Foire du livre de Francfort (du 11 au 15 octobre) n'est pas un salon comme un autre : c'est la plus grande foire professionnelle de l'édition internationale. Invitée d'honneur, Ia France et avec elle la littérature francophone y sont bien représentées, de Michel Houellebecq à Leila Slimani en passant par les auteurs d'Astérix, présents aux côtés de mastodontes de l'édition comme Dan Brown.

Invitée d'honneur de la 69e édition de la Foire de Francfort, la France compte, malgré la déferlante anglo-saxonne, profiter de cette vitrine pour mettre en avant la langue française.

La France est invitée d'honneur, la francophonie aussi par extension 

Au départ, une centaine d'auteurs devaient être du voyage, ils seront finalement près de 200. Des auteurs français bien sûr dont l'incontournable Michel Houellebecq, aussi lu en Allemagne qu'en France ou l'auteur de best-sellers Michel Bussi dont les livres cartonnent des deux côtés du Rhin, le prix Nobel J.M.G. Le Clézio. Il y aura aussi des écrivains originaires du Maghreb (Kamel Daoud ou Yasmina Khadra), d'Afrique sub-saharienne (comme le franco-congolais Alain Mabanckou), d'Amérique (comme le Canadien d'origine haïtienne et Académicien français Dany Laferrière) ou de l'Europe francophone.

Vincent Montagne, le président du syndicat national de l'édition (SNE), a tenu à inviter dans le pavillon français les éditeurs africains afin de montrer que le français s'étend largement hors des frontières de l'Hexagone. La volonté affichée de mettre en avant la francophonie sera incarnée par le président Emmanuel Macron qui inaugurera officiellement la manifestation mardi soir le 10 octobre aux côtés de la chancelière allemande Angela Merkel. "Il ne s'agit pas seulement de célébrer la littérature française, mais l'ensemble de la littérature francophone", a dit l'Élysée.

La volonté d'agir "pour la langue française"

Au début du mois déjà, Emmanuel Macron avait réaffirmé sa volonté d'agir en faveur de la langue française. "Le potentiel de la francophonie est immense", avait-il déclaré devant l'Assemblée des Français de l'étranger. Il avait promis à cette occasion de présenter un plan pour la promotion de la langue française dans le monde. Selon l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), on compte quelque 275 millions de francophones dans le monde. D'ici 2050 le nombre de francophones devrait approcher les 700 millions, majoritairement en Afrique. Le français est la deuxième langue la plus traduite au monde, après l'anglais.

La ministre de la Culture Françoise Nyssen souhaite réunir mercredi 11 octobre ses homologues européens pour un sommet "informel" des ministres de la Culture européens. L'ancienne présidente des éditions Actes Sud compte discuter notamment avec ses collègues du respect du droit d'auteur et de la lutte contre le piratage face aux géants du numérique.

Les curiosités de la Foire de Francfort 

Mais au-delà du pays invité, la littérature dans son ensemble est célébrée dans cette foire professionnelle qui est la plus importante dans le domaine de l'édition. Et les grandes stars du milieu seront à l'honneur. Dan Brown, l'auteur aux plus de 200 millions de romans vendus dans le monde, est assurément la tête d'affiche de la Foire de Francfort. L'auteur du succès planétaire "Da Vinci Code" viendra présenter samedi 14 octobre son nouveau roman, "Origine". Son intervention, payante, se fera à guichets fermés devant 1.800 spectateurs. Son nouveau roman sort simultanément en 56 langues. JC Lattès, son éditeur pour le monde francophone, a prévu un tirage exceptionnel de 650.000 exemplaires pour "Origine". Autre "poids-lourd" de l'édition internationale, la Canadienne Margaret Atwood, se verra remettre dimanche 15 le prestigieux prix de l'Association des libraires et des éditeurs allemands.

Côté français, le jury du Goncourt, le plus convoité des prix littéraires du monde francophone, dévoilera mercredi 11 depuis Francfort sa deuxième sélection. Parmi les curiosités attendues, une réplique de la presse de Gutenberg sera installée dans le pavillon français. Chaque jour, les auteurs francophones se succéderont pour imprimer eux-mêmes, en français et en allemand, la première page de leur dernier livre paru en Allemagne. Emmanuel Macron et Angela Merkel se prêteront au jeu en imprimant ensemble la première page de la déclaration universelle des droits de l'Homme.

La plus grande foire professionnelle dans le domaine de l'édition internationale, avec plus de 7.150 exposants issus de 106 pays, est aussi l'endroit où les éditeurs du monde entier discutent des grandes orientations du marché et négocient cessions et achats de droits. "Francfort reste une vitrine mondiale de l'édition", rappelle l'éditrice Joëlle Losfeld. Elle ira d'abord à Francfort pour rencontrer collègues étrangers et agents d'auteurs et enrichir son catalogue.