Décès de l'écrivain Pierre Combescot, prix Goncourt en 1991

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/06/2017 à 09H49, publié le 29/06/2017 à 12H01
L'écrivain Pierre Combescot (mars 2016)

L'écrivain Pierre Combescot (mars 2016)

© ULF ANDERSEN / Aurimages

L'écrivain Pierre Combescot, lauréat du prix Médicis (1986) et du prix Goncourt (1991) est décédé mardi, a-t-on appris jeudi auprès de son éditeur.

L'auteur des "Funérailles de la sardine" et des "Filles du Calvaire", tous deux comme la plupart de ses livres édités chez Grasset, était âgé de 77 ans. Écrivain reconnu par ses pairs et salué par la critique, il disait sans ironie être devenu romancier par désespoir "de ne pas être devenu autre chose".

Prix Goncourt avec "Les filles du Calvaire" en 1991

Passionné de danse classique, il écrivait les chroniques sur l'art lyrique et la danse dans le Canard enchaîné sous le pseudonyme de Luc Décygnes. Il avait commencé à écrire en 1974 avec un essai consacré à Louis II de Bavière. Son premier roman, "Les chevaliers du crépuscule" était paru l'année suivante. Il faudra onze années pour qu'il publie son troisième titre.

"Les funérailles de la sardine", roman baroque où l'on croise le pape Jean-Paul Ier et Machiavel, obtient le prix Médicis. Une dizaine de livres suivront. Son dernier roman, "Pour mon plaisir et ma délectation charnelle" était paru en 2009. Entre temps, en 1991, il avait décroché le Goncourt avec "Les filles du Calvaire".

Pierre Combescot était un "romancier et chroniqueur de talent", a réagi la ministre de la Culture, Françoise Nyssen. Elle a salué un "homme de lettres, de culture et d'esprit, fin connaisseur de Machiavel, doté d'un humour acéré, brillant par sa capacité à croquer des personnages avec férocité et réalisme".