Bibliothèques : l'Etat annonce des aides pour l'élargissement des horaires

Par @Culturebox
Publié le 02/11/2015 à 20H11
Les rayonnages d'une bibliothèque (image prétexte).

Les rayonnages d'une bibliothèque (image prétexte).

© Frédéric Cirou / MaxPPP

L'Etat va accroître ses aides aux bibliothèques et médiathèques publiques pour leur permettre d'étendre leurs horaires et d'élargir leur public, a annoncé lundi la ministre de la Culture, Fleur Pellerin. Le principe d'un soutien financier pour les villes qui décideraient d'ouvrir les bibliothèques municipales avait été décidé le 30 septembre par le président François Hollande.

L'Etat "ne financera plus seulement les constructions et rénovations de médiathèques, mais également les coûts liés à un projet d'extension des horaires", a déclaré la ministre à l'occasion de la remise du rapport de la sénatrice Sylvie Robert sur l'extension de l'ouverture des bibliothèques.

La "dotation générale de décentralisation" (80 millions d'euros) sera réformée en 2016 pour permettre la prise en charge d'une partie des coûts supportés par les collectivités en cas d'horaires étendus. "Désormais, il sera possible d'utiliser cet outil pour financer le fonctionnement, et pas seulement pour des investissements, ce qui n'était pas possible jusqu'à présent", a précisé Fleur Pellerin.

Epouser le rythme de vie des Français

Les horaires des bibliothèques "doivent correspondre aux rythmes de vie des Français" qui veulent pouvoir s'y rendre le soir, ainsi que le samedi et le dimanche, a-t-elle fait valoir. Elle a toutefois assuré ne "pas ignorer les défis, qu'il s'agisse de la problématique financière ou de la sensibilité sociale de ce sujet" pour les personnels amenés à travailler plus longtemps.

Les aides apportées dans le cadre des "contrats territoires lecture" vont également être doublées pour atteindre 2,2 millions d'euros. Ces aides financent notamment des actions hors les murs ou en direction de personnes âgées ou handicapées.

Selon le rapport de Sylvie Robert, les bibliothèques-médiathèques sont ouvertes au public en moyenne 14 heures par semaine avec de fortes disparités en fonction de la taille de la ville. Mais, "même dans les plus grandes villes, les horaires d'ouverture moyens sont à peine supérieurs à 40 heures par semaine", note le rapport.

"Rien ne remplacera jamais la matérialité du livre"

Parmi les préconisations du rapport, la ministre a aussi retenu la création d'une "Nuit des bibliothèques", à l'instar de celle organisée depuis deux ans par la métropole de Lille. "A l'heure du numérique, nous devons continuer à construire des bibliothèques. Car rien ne remplacera jamais ni la matérialité du lieu, ni la matérialité du livre", a affirmé Fleur Pellerin, estimant que "chacun devrait pouvoir trouver une bibliothèque à 20 minutes de chez lui".

La France compte 16.000 bibliothèques territoriales, "presque autant que de bureaux de poste", et les moins de 15 ans représentent près de 40% des inscrits.