Balzac, amoureux de Paris et des femmes

Par @Culturebox
Mis à jour le 14/06/2016 à 11H18, publié le 14/06/2016 à 09H48
Honoré de Balzac (1799-1850), portrait par Louis Boulanger 

Honoré de Balzac (1799-1850), portrait par Louis Boulanger 

© Namur-Lalance/SIPA

Honoré de Balzac aimait Paris. Il a souvent situé les intrigues de ses romans au cœur de la capitale. Et comme nous l’explique la journaliste Emmanuelle de Boysson dans son livre « Balzac amoureux », l’auteur adorait également les femmes.

Reportage : I. Dupont / F. Askienazy / M. Susini 

A nous deux Paris

L’œuvre majeure de Balzac "La Comédie humaine" regroupe près de 90 ouvrages écrits entre 1829 et 1850. Des romans, des nouvelles, des contes et des essais qui, pour certains, sont très ancrés dans la capitale. Le personnage de Rastignac que l’on retrouve dans plusieurs romans illustre à merveille l’intérêt que Balzac portait à la vie parisienne. Comme son personnage, l’auteur était ambitieux et avait soif de réussite. Et Paris était devenu son objectif pour devenir célèbre.
 
Il a vécu à partir de 1840, près de 7 ans, dans une maison à Passy, à l’époque banlieue de Paris. C’est ici qu’il a écrit une partie des ouvrages de "La Comédie humaine". Bourreau de travail, il ne dormait que 4 heures par nuit. Le reste du temps, il écrivait. Cette maison, aujourd’hui transformée en musée, est la seule demeure conservée de l’écrivain. Il habitera les dernières années de sa vie dans un hôtel particulier dans le 8eme arrondissement de Paris avec son épouse Mme Hanska.      

Un écrivain couvert de femmes

Balzac avait soif de reconnaissance dans son travail, mais il voulait être aussi admiré et aimé des femmes. Elles étaient à la fois dans sa vie et dans ses romans. "Il se servait des femmes qu’il a rencontrées et aimées pour son œuvre", explique Emmanuelle de Boysson auteure du livre "Balzac amoureux". Et pourtant, ajoute-elle, "il n’était pas très beau, plutôt court sur pattes et lourdaud,  mais il avait un charme fou. Il était très drôle, et puis c’était un conteur. Elles étaient toutes fascinées et amoureuses de lui. Il avait énormément d’admiratrices et la plupart des femmes de sa vie lui resteront fidèles".      

"Balzac amoureux" Rabelais Editions 2016