Balade à la Sucrière pour le dernier jour de la Biennale de Lyon

Par Sylvain Canaud @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 01/01/2012 à 18H13
Images de synthèse du projet de réhabilitation du site de la Sucrière par les architectes de Z Architecture. Chnatier réalisé pour la 11ème Biennale de Lyon. 

Images de synthèse du projet de réhabilitation du site de la Sucrière par les architectes de Z Architecture. Chnatier réalisé pour la 11ème Biennale de Lyon. 

© Z Architecture

L'art contemporain aime les lieux insolites. L’ancien magasin général des sucres, construit dans les années 30 est une usine réaménagée pour la biennale en 2003. Baptisé La Sucrière, cet espace d'exposition de 7 000 m² offre avec ses anciens silos un écrin de choix pour les oeuvres contemporaines, au coeur du nouveau quartier Confluence de Lyon.

La biennale de Lyon, rendez vous incontournable de l'art contemporain, s'est tenue depuis le 15 septembre 2011 dans 4 lieux d'exposition de la ville : le Musée d'Art Contemporain ou MAC, la Fondation Bullukian, l'Usine T.A.S.E. et La Sucrière. Cette dernière proposait des oeuvres de 40 artistes, notamment les tissus d'Ulla von Brandenburg, les vidéos engagées de Tracey Rose, les sculptures minimalistes de Katinka Bock et les dessins minutieux de Robbie Cornelissen.

 

 

Le travail de Robbie Cornelissen (en anglais)