"Babycall" Grand prix du Festival du film fantastique de Gérardmer

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 29/01/2012 à 20H52
"Babycall" de Pål Sletaune, Grand prix du 19 Festival international de Gérardmer

"Babycall" de Pål Sletaune, Grand prix du 19 Festival international de Gérardmer

© Jour2Fête

Le jury du 19e Festival international du film fantastique de Gérardmer, présidé par l'auteur de bandes-dessinées et cinéaste Enki Bilal, a décerné son Grand prix dimanche soir a à "Babycall" du norvégien Pâl Sletaune, qui a également remporté le Prix de la critique.

Parmi les 25 films présentés, huit concouraient dans la sélection officielle, marquée cette année par "un véritable renouveau, avec beaucoup de premiers films", selon le nouveau programmateur du festival, Hedi Zardi. "Le genre ne s'essouffle pas, contrairement à ce qui a pu être dit", a-t-il souligné.

"Babycall", qui sort le 2 mai en France, met en scène les mystérieuses voix entendues par une mère dans le "baby phone" de son enfant.

La bande-annonce de "Babycall" :

Le prix du jury est revenu à ex-aequo à "Beast" du Danois Christoffer Boe et à "La Maison des ombres", film de hantise situé dans les années 1920, du britannique Nick Murphy.

La bande-annonce de "Beast" :

"La Maison des ombres" a également été distingué par le Prix du jury jeune de la région Loraine et le Prix du jury SYFY.

La bande-annonce de "La Maison des ombres" :

"Eva", flim de science-fiction franco-espagnol de Kike Mailo, a reçu le Prix du public et sortira le 21 mars dans les salles françaises.

La bande-annonce d'"Eva" :

Le jury courts-métrage, présidé par Jean-François Rauger, programmateur de la Cinémathèque française, a décerné son prix au "Cri" du français Raphaël Mathié.

Le jury longs métrage était composé de son président Enki Bilal (auteur de bandes-dessinées et cinéaste), Christine Citti (réalisatrice, scénariste et comédienne), Vincent Desagna (comédien), Dinanara Drukarova (comédienne), Tonie Marshall (réalisatrice, scénariste et comédienne), Agnès Merlet (réalisatrice), Joahn Sfar (auteur de bandes-dessinées et cinéaste), et de Tomer Sisley (comédien).

Le festival, qui s'était ouvert mercredi, a rendu hommage au comédien américain Ron Perlman ("La guerre du feu", "Le nom de la rose", ou plus récemment "Drive") et dont le réalisateur fétiche, Jean-Jacques Annaud, est venu lui remettre un prix.