"Apocalypse Hitler" : documentaire en prime time sur France 2

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 20/10/2011 à 09H40
Discours d'Hitler aux Hitlerjungend. "Le garçon allemand doit être svelte et élancé, rapide comme un lévrier. Solide comme du cuir et dur comme du fer". 1938.

Discours d'Hitler aux Hitlerjungend. "Le garçon allemand doit être svelte et élancé, rapide comme un lévrier. Solide comme du cuir et dur comme du fer". 1938.

© CC&C / NARA

Deux ans après le grand succès d'"Apocalypse", documentaire consacré à la Seconde guerre mondiale, France 2 réitère l'essai avec "Apocalypse Hitler", dans le cadre d'un programme ambitieux de diffusion de documentaires en première partie de soirée.

"Apocalypse Hitler" sera diffusé mardi à 20H35, à l'heure où cartonnent en première partie de soirée émissions de téléréalité et autres séries policières américaines. "Il y a un risque, parce que le documentaire demande aux téléspectateurs un travail du regard différent de celui d'autres genres. Il demande aux téléspectateurs d'être plus actifs", estime Fabrice Puchault, directeur de l'unité documentaires de France 2.

Après "Apocalypse Hitler", une dizaine de documentaires seront diffusés sur France 2 en première partie de soirée au cours des prochains mois, dont un sur Yves Montand ("Ivo Livi, dit Yves Montand") de Patrick Rotman en novembre et un autre sur la tragédie algérienne, de Gabriel Le Bomin et Benjamin Stora, en mars.

La dernière fois où France 2 avait diffusé des documentaires en première partie de soirée, c'était fin 2009, dont "Apocalypse", également réalisé par Clarke et Costelle. Consacrée à la Seconde guerre mondiale à l'occasion du 70ème anniversaire de son déclenchement, "Apocalypse" avait été suivie en moyenne par 6,5 millions de téléspectateurs. Diffusé dans 165 pays, le documentaire a nécessité trois ans de travail.

Deux années de travail

Les réalisateurs expliquent ce succès par un mode de narration rythmé et une mise en couleurs des images.  "On a raconté la guerre différemment. Le commentaire n'était pas un discours manichéen. Nous avons montré qu'il y a aussi des victimes du côté des Allemands", analyse Isabelle Clarke, interrogée par l'AFP. "On se rapproche du journal télévisé. C'est un code qu'on emprunte davantage au cinéma qu'au documentaire, avec un rythme extrêmement serré. On montre les images comme on pourrait montrer les images de cinéma", raconte Mme Clarke, qui espère le même engouement du public pour "Apocalypse Hitler".

"Apocalypse Hitler" suit les mêmes codes de narration, propose des images inédites et mises en couleurs. Mathieu Kassovitz dit à nouveau le commentaire. "Apocalypse Hitler", premier documentaire français sur Hitler, selon ses réalisateurs, a nécessité près de deux années de travail, 35 jours de restauration et trois mois de mise en couleurs. Les archives proviennent d'Allemagne, des Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Autriche, Serbie, Russie, Italie et Espagne. Le premier épisode ("La menace") dresse le portrait de Hitler de sa naissance en 1889 à 1920. Le téléspectateur suivra notamment sa vie d'artiste raté et démuni, sa rencontre avec l'extrême droite bavaroise, l'avènement des
chemises brunes, la montée de l'antisémitisme, la rédaction de "Mein Kampf", les années de prison.

Le second épisode ("Le Führer") évoque ses relations avec les femmes, ses débuts comme Chancelier, l'implication de Joseph Goebbels dans son ascension, la persécution des juifs.

D'autres "Apocalypse" sont en préparation pour France 2 : sur la Première guerre mondiale (prévu pour 2014) et sur la guerre froide. "Occupation intime", sur la vie des Français pendant la Deuxième guerre et toujours réalisé par Clarke et Costelle, a rencontré un franc succès fin septembre sur TF1. Diffusé en deuxième partie de soirée, il a été suivi par 1,8 million de téléspectateurs, plaçant la chaîne privée peu habituée aux documentaires, en tête des audiences.

Apocalypse Hitler
Mardi 25 octobre à 20h35 sur France 2