Andreï Makine candidat à l'Académie française, exit Frédéric Mitterrand

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/03/2016 à 17H39, publié le 04/02/2016 à 19H50
Andreï Makine en 2003 dans l'émission "Vol de Nuit" (TF1)

Andreï Makine en 2003 dans l'émission "Vol de Nuit" (TF1)

© Jean-Marc Sureau / TF1 / Sipa

Andreï Makine, prix Goncourt et prix Médicis en 1995, est candidat à l'Académie française et pourrait bien être élu en mars. Frédéric Mitterrand, lui, a retiré sa candidature.

"L'Académie française, dans sa séance du jeudi 4 février 2016, a enregistré les candidatures de MM. Michel Carassou, Eric Dubois, Andreï Makine et Eduardo Pisani, ainsi que le retrait des candidatures de MM. Frédéric Mitterrand et Jean-Claude Perrier, au fauteuil de Mme Assia Djebar (fauteuil 5)", a annoncé jeudi l'Académie dans un communiqué.
 
Andreï Makine, 58 ans, d'origine russe, est considéré comme l'un des grands écrivains de  langue française. Son roman "Le testament français" a réussi l'exploit, en 1995, d'être couronné à la fois par le prix Goncourt, le prix Goncourt des lycéens et le prix Médicis. Auteur de 16 livres sous son nom, il a également écrit quatre romans sous le pseudonyme de Gabriel Osmonde.

Un écrivain très primé             

Grande médaille de la Francophonie en 2000, il a reçu en 2005 le prix de la Fondation Prince Pierre de Monaco pour l'ensemble de son oeuvre et, en 2014, le prix Mondial de la Fondation Simone et Cino del Duca-Institut de France. Ces deux dernières récompenses sont souvent considérées comme des sésames pour entrer sous la Coupole.
 
Frédéric Mitterrand et l'écrivain Jean-Claude Perrier, candidats les plus sérieux jusqu'à présent pour occuper le fauteuil de la romancière algérienne Assia Djebar, ne s'y sont pas trompés et ont annoncé leur retrait dès que la candidature d'Andreï Makine a été connue.
             
L'élection doit avoir lieu le 3 mars.

Sept autres candidats   

Outre Andreï Makine, sept candidats sont en lice mais leur chance d'être élu est quasi nulle. Plusieurs de ces candidats s'étaient déjà présentés à l'Académie sans jamais recueillir une seule voix.
 
Le règlement de l'Académie permet à tout le monde de postuler. La seule condition est l'âge. Le règlement intérieur de l'Académie française stipule que "l'âge limite pour se présenter à un fauteuil vacant est fixé à soixante-quinze ans à la date du dépôt de candidature".
 
L'Académie française compte 40 membres mais seuls 37 fauteuils sont occupés aujourd'hui. Le dernier académicien reçu sous la Coupole est le philosophe Alain Finkielkraut accueilli par ses pairs jeudi dernier.