Etonnants Voyageurs : le prix Kessel attribué à Jean-Pierre Perrin

Par @Culturebox
Mis à jour le 04/06/2017 à 18H05, publié le 04/06/2017 à 09H51
Jean-Pierre Perrin 

Jean-Pierre Perrin 

© Jérôme Panconi

Le prix Joseph Kessel du Festival Etonnants Voyageurs, qui récompense un auteur dans l'esprit du grand écrivain français, a été attribué samedi à Saint-Malo au grand reporter Jean-Pierre Perrin pour "Le Djihad contre le rêve d'Alexandre". Le prix Ouest-France à été attribué dimanche à Maryam Madjidi et le prix Nicolas Bouvier est revenu à Jean-Louis Gouraud.

Entre littérature et souvenirs, histoire et géopolitique, l'ancien grand reporter à Libération relie dans son livre l'histoire d'Alexandre Le Grand à ses nombreux voyages au Pakistan et en Afghanistan, et à l'actualité du djihad en 2016.

Il retrace les batailles du grand conquérant dans les montagnes de l'Indu Kush, revient sur les échecs militaires de l'URSS et de l'Otan, tout en évoquant des figures emblématiques qu'il a rencontrées, comme le commandant Massoud, héros de la résistance aux Soviétiques puis aux talibans, ou le chef taliban Jalaluddin Haqqani, père du réseau éponyme.
"Le Djihad contre le rêve d'Alexandre" (Seuil) de Jean-Pierre Perrin

"Le Djihad contre le rêve d'Alexandre" (Seuil) de Jean-Pierre Perrin

© DR
Il s'interroge également sur la raison pour laquelle le territoire antique du Gandhara, où prospéra une civilisation née de la rencontre entre la Grèce antique et l'Orient, peut aujourd'hui coïncider avec celui du djihadisme contemporain. Celui-là même qui vit l'apogée des talibans, la montée d'Oussama Ben Laden, la présence des théoriciens de la guerre sainte ou encore le passage de Mohammed Mérah.

Le prix Kessel a été remis samedi à Saint-Malo lors d'une journée de projections et de débats organisée autour de Joseph Kessel et de ses héritiers spirituels.

Les autres prix du Festival décernés dimanche

Le prix Ouest-France/Etonnants Voyageurs à été attribué à Maryam Madjidi pour "Marx et la poupée" (Le nouvel Attila) déjà couronné par le Goncourt du premier roman le mois dernier. Le prix Nicolas Bouvier, en hommage à l'écrivain voyageur disparu, qui a accompagné le festival Etonnants Voyageurs dans ses premières années, a de son côté été décerné à Jean-Louis Gouraud pour sa "Petite géographie amoureuse du cheval".