"Préjugé coupable" de Mara Kanté : le livre d'un rêve brisé

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 05/11/2012 à 15H59
Mara Kanté lors de son acquittement à Nanterre, en octobre 2011

Mara Kanté lors de son acquittement à Nanterre, en octobre 2011

© PHOTOPQR/Le Parisien

Cinq ans après les émeutes de Villiers-le-Bel, en région parisienne, Mara Kanté, jeune sarcellois de 25 ans qui rêvait de devenir footballeur professionnel, raconte dans un livre l'erreur judiciaire dont il a été victime. Accusé à tort de tentative d'homicide sur les forces de l'ordre, il a passé 29 mois en prison, dont 11 en isolement, avant d'être acquitté en octobre 2011. Co-écrit avec la journaliste Aurélie Foulon, "Préjugé coupable" revient sur ce tragique épisode.

 

Le 25 novembre 2007, à Villiers-le-Bel, dans le Val-d'Oise, Moushin et Lakamy, deux adolescents de 15 et 16 ans, sont tués dans la collision de leur mini-moto avec une voiture de police. Un accident tragique qui met le feu aux poudres : durant deux jours, de violentes émeutes secouent la commune... 90 policiers sont blessés- la plupart par armes à feu- et des commerces et des bâtiments publics sont incendiés. 

Suite à des témoignages anonymes obtenus en échange de rétribution financière, plusieurs jeunes d'une vingtaine d'années, soupçonnés d'avoir participé aux émeutes, sont arrêtés. En juin 2010, cinq d'entre eux parmi lesquels Mara Kanté sont condamnés par la Cour d'assises du Val-d'Oise à des peines de 3 à 15 ans de prison pour avoir tiré sur les policiers. Quelques mois plus tard, le principal témoin à charge se rétracte et affirme avoir menti pour toucher la récompense promise par la police. 

En octobre 2011, lors du procès en appel, la Cour d'assises de Nanterre acquitte deux des prévenus dont Mara Kanté.  

Depuis toujours, Mara Kanté rêvait de devenir footballeur professionnel... Un rêve brisé en plein vol par l'injustice qui l'a frappé. Le jeune homme a décidé de raconter son histoire dans un livre... La première étape de sa reconstruction qui sera sans doute longue et difficile. 

Couverture du livre de Mara Kanté

Couverture du livre de Mara Kanté

© François Bourin Editeur