Paul Veyne, auteur de "Palmyre, l'irremplaçable trésor", lauréat du prix BnF

Par @Culturebox
Publié le 24/04/2017 à 18H38
Portrait de l'historien Paul Veyne pris à l'occasion de la présentation des écrivains français ayant le plus vendu lors de l'année 2015 (L'Express - RTL) 

Portrait de l'historien Paul Veyne pris à l'occasion de la présentation des écrivains français ayant le plus vendu lors de l'année 2015 (L'Express - RTL) 

© JOEL SAGET / AFP

L'historien émérite de l'Antiquité gréco-romaine, Paul Veyne (86 ans), a reçu aujourd'hui le prix de la Bibliothèque nationale de France (BnF) pour l'ensemble de son oeuvre, a annoncé l'établissement public dans un communiqué.

Professeur au Collège de France, aussi érudit qu'original, prix Femina de l'essai en 2014 pour son récit "Et dans l'éternité je ne m'ennuierai pas", Paul Veyne est une des figures majeures du monde intellectuel français.
L'historien et auteur Paul Veyne, lauréat 2014 du prix Femina grâce à l'essai "Et dans l'éternité, je ne m'ennuierai pas". 

L'historien et auteur Paul Veyne, lauréat 2014 du prix Femina grâce à l'essai "Et dans l'éternité, je ne m'ennuierai pas". 

© ERIC FEFERBERG / AFP
"Le prix couronne cette année un auteur et un penseur dont l'oeuvre embrasse toute l'histoire et la littérature du monde antique, dont l'inspiration se nourrit d'un dialogue naturel et constant avec les poètes et les philosophes contemporains, dont le propos éclaire aussi avec acuité l'actualité", a rappelé la présidente de la BnF, Laurence Engel, dans le communiqué. 

Un livre émouvant sur la destruction de la cité antique de Palmyre

Né en 1930, Paul Veyne est l'auteur de nombreux ouvrages dont "L'empire gréco-romain", "Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes?", "Le pain et le cirque" ou encore, plus récemment, de "Palmyre, l'irremplaçable trésor", un petit livre aussi savant qu'émouvant sur la destruction par les jihadistes de cette cité antique syrienne. "Paul Veyne incarne la figure de l'intellectuel qui sait jouer avec force et subtilité de la distance et de l'engagement nécessaires à son art et utiles à notre vie", ajoute Laurence Engel.
 
Le prix de la BnF récompense un auteur vivant de langue française pour l'ensemble de son oeuvre, quelle que soit sa discipline. Il est doté d'un montant de 10.000 euros grâce à l'initiative de Jean-Claude Meyer, président du Cercle de la BnF.
 
L'an dernier le prix de la Bnf avait récompensé l'écrivain Jean Echenoz.