"Parlures (2)", les petites folies de Gilles Defacque

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 05/12/2011 à 14H34
Gilles Defacque, clown, poète, dessinateur, écrivain

Gilles Defacque, clown, poète, dessinateur, écrivain

© MAXPPP/PHOTOPQR/VOIX DU NORD/Edouard Bride

Gilles Defacque, clown et metteur en scène lillois, publie le deuxième tome de ses "Parlures". Un petit bouquin de quarante pages nourri d'une délicieuse folie poétique.

Cet homme est un clown, un vrai, un grand. Une figure du Nord, une célébrité dans son quartier de Lille-Moulins. Certes, sa renommée n'a pas atteint celle de Dany Boon (malgré des apparitions au cinéma dans "La vie est un long fleuve tranquille" et "Quand la mer monte"), mais sa palette est autrement plus riche. Directeur du théâtre du Prato, il excelle dans le mélange des genres, le rire et les larmes, le cirque et le drame. Ces derniers temps, il a remonté un sensationnel "Mignon Palace", sous la bannière du Théâtre du Nord, empli des souvenirs d'enfance du petit Defacque dont les parents tenaient un cabaret à Friville Escarbotin, dans la Somme, et où les séances de cinéma et de théâtre alternaient avec les combats de catch et les bals.

A 66 ans, le clown-conteur sait tout faire. Y compris dessiner et écrire. Dans ses Parlures (2), réalisées à l'occasion d'une grande exposition que lui consacrait le MUba (le Musée des Beaux Arts de Tourcoing), Gilles Defacque se lâche. Dessins, photos, jeux de typographies, textes... Ses collages et autres bouffées poétiques sont tantôt noirs, tantôt joyeux. Le voilà tout à coup en Simenon, croquant un Maigret plus coquin que d'habitude. Ou un chroniqueur littéraire, égaré dans l'abondance des romans de la rentrée, et qui se décide à tout inventer. C'est cru, très souvent drôle, émouvant. C'est Defacque, quoi. 

Parlures de Gilles Defacque
Editions Invenit - 19 rue du Bourg 59320 Ennetières en Weppes 
40 pages - 12 euros