Pari réussi pour "La France Noire"

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 18/11/2011 à 10H54
Tirailleurs africains creusant une tranchée sur le front en 1915

Tirailleurs africains creusant une tranchée sur le front en 1915

© DR

Reconstituer l’historique de trois siècles de présence noire en France. C’est le pari réussi de l’ouvrage collectif « La France noire », publié aux éditions La Découverte.

« La France noire ». L’expression est pour le moins problématique, tant elle recouvre de réalités et d’itinéraires différents et complexes. En effet, à part la couleur de peau, et encore, quel est le lien entre un travailleur malien originaire de Kayes, une jeune fille « antillaise » née à Sarcelles en région parisienne, un coiffeur congolais installé à Château d’eau au cœur de Paris, et un étudiant kanak terminant son cursus à Toulouse ?

Culturellement, sans doute la langue française, ou les rudiments pour certains, qu’ils ont en partage. C’est à peu près tout. Par contre, sur le plan historique, on peut dire que la colonisation française leur a forgé une communauté de destin, tant les anciennes colonies devenues indépendantes, et les collectivités et territoires français d’Outre-mer, sont toujours intimement liés à l’Hexagone dans les domaines économique, politique, culturel et stratégique.

C’est donc le mérite de l’ouvrage « La France noire » de revenir sur l’histoire (ou plutôt les histoires) qui ont forgé, non une communauté, comme il existe une communauté afro-américaine par exemple, mais des communautés agrégées dans et par leur rapport avec la France.

De 1685 à 2011, le livre explore plus de trois siècles d’histoire et de présence « noire » en France, de l’affranchi au sujet colonial, des tirailleurs aux chantres de la négritude, des immigrants africains aux originaires des départements et territoires d’Outre-mer. L’ouvrage propose une riche iconographie : photographies, gravures, coupures de presse d’époque, reproductions de peinture… Soit environ 750 documents au total (choisis parmi 150 fonds d’archives), qui sont pour la plupart inédits.

Dirigé par Pascal Blanchard, spécialiste de l’immigration et des questions post-coloniales, « La France noire » a été rédigé avec le concours d’historiens, de politologues, de sociologues, et de spécialistes de littérature. On trouve ainsi parmi les signataires Eric Deroo, Elikia M’Bokolo, Catherine Coquery-Vidrovitch, Pap Ndiaye, Françoise Vergès, François Durpaire etc.

"La France noire, Trois siècles de présences des Afriques, des Caraïbes, de l’océan Indien et d’Océanie", sous la direction de Pascal Blanchard
éditions La Découverte - 360 pages  59,00 euros.