Mort de la poétesse Maya Angelou

Par @annieyanbekian Journaliste, responsable de la rubrique Jazz-Musiques du Monde de Culturebox
Mis à jour le 28/05/2014 à 17H45, publié le 28/05/2014 à 16H39
Maya Angelou le 17 octobre 2013 à New York, à un gala de charité.

Maya Angelou le 17 octobre 2013 à New York, à un gala de charité.

© Evan Agostini / AP / Sipa

Maya Angelou, poétesse américaine et militante des droits civiques, s'est éteinte à l'âge de 86 ans dans sa maison de Winstom-Salem, en Caroline du Nord, ont annoncé mercredi les médias d'outre Atlantique.

Poète, écrivain, actrice, auteur de pièces de théâtre, Maya Angelou était également une militante réputée de la lutte pour les droits civiques des Noirs aux Etats-Unis et une proche de Martin Luther King. Elle est une figure importante du monde des arts et lettres outre Atlantique, où ses livres figurent au programme des écoles.

Née Marguerite Johnson le 4 avril 1928 à Saint-Louis, dans le Missouri, Maya Angelou a déménagé toute petite avec ses parents en Californie, avant que la pauvreté n'entraîne sa famille dans l'Arkansas, un État alors ségrégationniste. Ses parents se sont vite séparés. À l'âge de 8 ans, elle a été violée par le nouveau compagnon de sa mère et a perdu momentanément l'usage de la parole.

La mort de Luther King l'amène à écrire
Dans sa jeunesse, Maya Angelou a enchaîné les métiers tels que danseuse, chanteuse ou cuisinière. Elle s'est installée à Harlem vers l'âge de 20 ans. Jeune mère célibataire, elle a commencé tôt à voyager, notamment en Europe au milieu des années 50 avec une troupe jouant l'opéra "Porgy and Bess" de Gershwin. Entre-temps, en 1951, elle a épousé un Grec, Tosh Angelos, dont elle a divorcé trois ans plus tard. Le nom de scène qu'elle se choisira fera écho à celui de son ex-mari.

Plus tard, elle a travaillé en Égypte, puis au Ghana où elle a rencontré Malcolm X qui sera assassiné en 1965, avant de devenir une proche collaboratrice de Martin Luther King. Le 4 avril 1968, jour du 40e anniversaire de Maya Angelou, l'assassinat du pasteur la poussera à écrire, encouragée en cela par l'écrivain James Baldwin.

Des oeuvres autobiographiques et des poèmes
Elle a écrit des oeuvres autobiographiques : le best-seller "I Know Why the Caged Bird Sings" ("Je sais pourquoi chante l'oiseau en cage", 1969), "All God's Children Need Traveling Shoes" ("Tous les enfants de Dieu ont besoin de chaussures de marche", 1986). Son recueil de poèmes "Just Give Me a Cool Drink of Water Fore I Die" (en gros : "Donnez-moi une boisson soft avec de l'eau avant que je meure", 1971) a été proposé pour le prix Pulitzer. Ses thèmes de prédilection : l'amour de la littérature et le combat contre le racisme.

Maya Angelou a joué dans la série "Racines" (1977) et a dirigé son premier film "Loin d'ici" ("Down in the Delta") avec Wesley Snipes, en 1996.

De sensibilité démocrate, elle a lu le poème "On the Pulse of Morning" au discours inaugural de Bill Clinton en 1993. En 2008, elle a soutenu Hillary Clinton aux primaires du Parti démocrate pour l'élection présidentielle américaine avant de se ranger du côté de Barack Obama.

Maya Angelou, qui parlait six langues (dont le français) à la suite de ses nombreux voyages, s'était installée en Caroline du Nord en 1981. Elle était malade depuis quelques mois.

L'université de Wake Forest de Winston-Salem, où elle enseignait, a indiqué dans un communiqué cité par l'AFP : "Les membres de l'université Wake Forest pleurent aujourd'hui la mort de la poétesse, auteur, actrice, militante des droits de l'Homme et professeur Maya Angelou (...), trésor national dont la vie et les enseignements ont inspiré des millions de gens dans le monde."