Mort de l'anthropologue Malek Chebel, défenseur d'un "islam des Lumières"

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/11/2016 à 19H57, publié le 12/11/2016 à 19H53
Malek Chebel en octobre 2015

Malek Chebel en octobre 2015

© IBO / Sipa

L'anthropologue des religions, philosophe et psychanalyste algérien Malek Chebel, défenseur d'un "islam des Lumières", est décédé samedi matin d'un cancer à l'âge de 63 ans, a-t-on appris auprès de sa famille.

Il sera enterré en Algérie, après, probablement, une cérémonie en région parisienne lundi, a précisé à l'AFP son fils Mikaïl Chebel.

Né le 22 avril 1953 en Algérie, Malek Chebel, spécialiste de l'islam, était l'auteur de nombreux ouvrages et a donné des conférences dans des universités de plusieurs pays, notamment en France et aux États-Unis.

Auteur de "L'islam pour les nuls" et "Le Coran pour les nuls"

Parmi ses livres, "L'islam pour les nuls" et "Le Coran pour les nuls" s'étaient arrachés dans les librairies après les attentats de janvier 2015. Il a aussi traduit le Coran et publié, entre autres, "Mohammed, prophète de l'islam", "L'islam et la raison", "L'Erotisme arabe", ou "L'islam en 100 questions".

En 2008, Malek Chebel avait été décoré chevalier de la Légion d'honneur par Nicolas Sarkozy, alors président. "Grâce à vous, la France découvre, ou redécouvre, un islam qui connaît et aime la vie, le désir, l'amour, la sexualité", avait alors déclaré Nicolas Sarkozy.

Quand Malek Chebel parlait de l'islam et de la sexualité dans l'émission "Tout le monde en parle" (présentation : Thierry Ardisson), sur France 2, le 3 avril 2004