Max Gallo se raconte dans "L'oubli est la ruse du diable"

Par @Culturebox
Mis à jour le 19/07/2017 à 19H32, publié le 22/10/2012 à 17H33
Max Gallo

Max Gallo

© POL EMILE/SIPA

L'écrivain Max Gallo publie "L'oubli est la ruse du diable". Il s'agit d'une autobiographie que l'historien est venu présenter sur le plateau des 5 dernières minutes d'Elise Lucet.

Historien, romancier, essayiste, homme politique, académicien... Max Gallo a vécu plusieurs vies, du public à l'intime. A quatre-vingts ans, il décide de se livrer dans cette autobiographie.

Il ne s'agit pas forcément d'évoquer les grands moments de sa carrière, mais de parler de lui, des siens, de son enfance de fils d'immigrés italiens, des humiliations, des revanches.

Celui qui devint agrégé d'histoire et ministre fut un adolescent destiné à apprendre un métier manuel. Son intérêt pour les études lui ouvrit plus tard d'autres voies.

Max Gallo est aujourd'hui connu du grand public pour ses "romans-histoire", qui narrent des faits historiques, auxquels il ajoute des sentiments, des coulisses. Les 4 tomes de la vie de Napoléon se sont ainsi vendus à 800 000 exemplaires. Des dizaines d'autres ouvrages content la seconde guerre mondiale, Robespierre, De Gaulle, César, Louis XIV...