Les Amoureux de l’Inde, histoires de rencontres

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 09/12/2011 à 17H46
Sur les rives du gange à Bénarès

Sur les rives du gange à Bénarès

© Jean-François Lixon

Les éditions Brumerge publient « Les amoureux de l’Inde". Ce livre de près de 250 pages est composé de textes évoquant les rencontres multiples et diverses de leurs auteurs avec l’Inde ou les Indiens. Célèbres ou inconnus ces auteurs ont accepté de reverser leurs droits à un dispensaire tenu à Bénarès par une infirmière française.

Sous titré « Histoires de rencontres », Les Amoureux de l’Inde est un livre choral. Collectés par Pierre Bruder, une quarantaine de textes très variés, écrits par trente et une plumes différentes, illustrent le thème de la rencontre.
La rencontre est multiple, elle est une : celle d’un pays dont le peuple si pauvre compose la vraie richesse.
Les textes évoquent le pays, un Indien, un Guru, un dieu, s’inspirent d’un fleuve, une prière, un lieu ou une écriture. Seul point commun, leurs auteurs ont tous, d’une manière ou d’une autre, succombé à l’amour du sous-continent. De l’Inde, certains ont rapporté des souvenirs, beaux ou tragiques, d’autres y ont consacré leur vie, d’autres encore en ont fait une carrière universitaire.

La couverture de "Les amoureux de l'Inde"

La couverture de "Les amoureux de l'Inde"

© Editions brumerge

De Jean-Claude Carrière, écrivain, conteur, scénariste, dramaturge qui rapporte sa rencontre avec une paysanne au cœur d’une forêt près de Maduraï à une simple touriste qui offre son journal de voyage, chaque expérience est unique.  La richesse du livre est là. On apprend, on voyage, on rêve, et surtout on rencontre. Selon celui qui écrit, le récit se révèle simple ou savant, maladroit parfois, toujours sincère. Le livre est un reflet, celui de l’Inde aperçue dans le miroir déformant des sensibilités occidentales.
Voyager en Inde n’est jamais anodin. C’est aussi ce que nous raconte ce livre. Au coin d’un des textes, le lecteur rencontre Céline, jeune infirmière nantaise de 30 ans. Depuis trois ans, elle voue sa vie aux soins gratuits des plus pauvres, à Bénarès. Tous les droits d’auteur et une partie de ceux de l’éditeur iront à son œuvre.