Le "Bonaparte" de Gueniffey lauréat du Grand Prix de la Biographie politique

Par @Culturebox
Publié le 23/11/2013 à 15H09
La couverture de "Bonaparte" de Patrick Guennifey (Gallimard)

La couverture de "Bonaparte" de Patrick Guennifey (Gallimard)

© DR

Le Grand Prix de la Biographie politique 2013, doté de 10.000 euros, a été attribué samedi à Patrice Gueniffey pour "Bonaparte". Une distinction reçue à l'unanimité du jury et dès le premier tour au Salon du Livre du Touquet.

En primant le Bonaparte de Patrice Gueniffey, le jury présidé par Anne Méaux, "a tenu à distinguer un ouvrage qui souligne combien, dans des conditions particulières, un individu peut faire l’Histoire. Pour la première fois, l’auteur montre que Bonaparte mérite d’être considéré comme un personnage à part entière."

"Il nous invite à une relecture de la Révolution Française et montre  comment cet homme, à 30 ans, a permis de faire émerger du chaos la France moderne", ajoute-t-il. "On notera enfin des tableaux saisissants comme son enfance corse et l’épisode de la conquête d’Egypte qui revisitent la légende napoléonienne."

Patrick Gueniffey, dont l'ouvrage de 800 pages salué par la critique est paru chez Gallimard en septembre, l'a emporté face à Olivier Dard pour "Charles Maurras, le maître et l'action" (Armand Colin) et à Françoise Thom pour "Beria Le Janus du Kremlin" (Editions du Cerf).
"Bonaparte" de Patrick Gueniffey, lauréat du Grand Prix de la Biographie politique 2013.

"Bonaparte" de Patrick Gueniffey, lauréat du Grand Prix de la Biographie politique 2013.

© Gallimard
Françoise Thom obtient le Prix Spécial
Mais Françoise Thom n'est pas repartie les mains vides : le jury, qui comprend notamment Arlette Chabot, Anne Lauvergeon, André Glucksman, Sébastien Le Fol et Catherine Nay, lui a décerné le Prix Spécial. 

"Par un travail impressionnant, son "Beria, le Janus du Kremlin" nous fait découvrir une nouvelle dimension de celui qui fut surnommé « le Himmler de Staline », souligne le jury, selon lequel "cet ouvrage montre comment cet homme confronté à la nécessité de survivre dans un système totalitaire a voulu conserver son indépendance d’esprit".

Créé en 2007 par Patrick-Olivier Picourt, Le Grand Prix de la Biographie politique a vocation à distinguer chaque année une biographie politique passée ou présente écrite en langue française ou traduite.