La mort de l'écrivain André Blanchard

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/10/2014 à 17H56, publié le 03/10/2014 à 17H47
André Blanchard

André Blanchard

© Photo de K. @ le dilettante

L'écrivain André Blanchard, auteur de plusieurs volumes de Carnets, parmi lesquels "À la demande générale" en 2013, est mort lundi à l'âge de 63 ans, ont annoncé vendredi les éditions Le Dilettante.

Né le 2 février 1951, André Blanchard, chroniqueur amoureux des livres et un peu misanthrope vivait à Vesoul, en Haute-Saône, où il faisait "l'ange gardien dans une galerie d'art", a indiqué Le Dilettante, qui est à la fois une maison d'édition et une librairie.

Depuis 1989, André Blanchard livrait dans ses savoureux "Carnets" ses réflexions sur la littérature et la société, au fil de ses lectures et des événements, entre journal intime, souvenirs, indignations, colères et aphorismes.

Il avait publié au Dilettante "Entre chien et loup" en 1989, "Contrebande" en 2007, "Pèlerinages" en 2009, "Autres directions" en 2011 et "À la demande générale" en mai 2013. Il avait aussi écrit, pour d'autres éditeurs, "De littérature et d'eau fraîche" en 1992, "Messe basse" en 1995 ou encore "Petites nuits" en 2004.

Un "misanthrope aimable"
Dominique Gaultier, directeur du Dilettante, s'est exprimé vendredi, pour Culturebox, sur la disparition d'André Blanchard : "C'était une sorte de misanthrope aimable qui vivait assez loin du monde littéraire, Vesoul n'étant pas connu pour être ce qui se fait de plus glamour dans la littérature ! Mais il était très attentif à la littérature, la critiquant parfois. S'il pouvait avoir la dent dure, c'est parce qu'il tenait la littérature en haute estime, et ce n'était jamais méchant. C'était quelqu'un de profondément bienveillant."