L'écrivain Philippe Sollers viré du Journal du Dimanche

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 24/06/2012 à 17H20
L'écrivain et essayiste Philippe Sollers ne fera plus de chronique au JDD

L'écrivain et essayiste Philippe Sollers ne fera plus de chronique au JDD

© Bertrand Guay / AFP

A-t-il trop persiflé à propos du fameux tweet de la Première Dame ? Philippe Sollers est en tous cas privé de sa chronique hebdomadaire dans le JDD.

Le Point.fr révèle que Philippe Sollers a écrit ce matin sa dernière chronique au JDD. Viré. Raison évoquée : sa dernière chronique sur le tweet de Valérie Trierweiler, très insolente. L'écrivain a été directement remercié par Denis Olivennes, le patron de la branche média de Lagardère dont Le Journal du dimanche, dirigé par Jérôme Bellay, fait partie, comme Paris Match, employeur de la Première Dame...

L'écrivain n'a pas fait dans la dentelle : Extrait - "Ce n’est plus la politique qui fait la loi, mais le tweet inattendu, énorme, transgressif. À quoi pensait le Président en accrochant des décorations sur les cercueils des soldats français morts en Afghanistan? Au tweet. Ce n’est plus du vaudeville, mais du Shakespeare. Une seule solution pour sortir de ce cauchemar : une nouvelle prétendante au rôle de première dame de France, un mariage à tout casser, et, vite, un bébé. Espérons que cette nouvelle aventurière courageuse nous préviendra par un tweet."

Philippe Sollers précise que "la décision avait été prise avant cette chronique" mais qu'il a été prévenu par téléphone après avoir envoyé son papier. Les raisons de son éviction du JDD ne sont d'ailleurs pas officiellement confirmées par la direction du groupe. Seule réaction (un tweet !) du Journal du Dimanche, par la voix de Patrice trapier, directeur adjoint de la rédaction du journal :

patrice trapier ‏@patricetrapier
#Sollers n’est pas “viré” du #JDD à cause de sa chronique, c’est une fin de collaboration pour cause renouvellement naturel des chroniqueurs.