Sélectionner votre région

  • area1
  • area2
  • area3
  • area4
  • area5
  • area6
  • area7
  • area8
  • area9
  • area10
  • area11
  • area12
  • area13
  • area14
  • area15
  • area16
  • area17
  • area18
  • area19
  • area20
  • area21
  • area22
  • area23
area1area2area3area4area5area6area7area8area9area10area11area12area13area14area15area16area17area18area19area20area21area22
A revoir Lucius dans le Ring

Fayard publie la correspondance inédite de Freud et sa fille

Publié le 13/10/2012 à 11H15, mis à jour le 10/12/2012 à 15H16
Sigmund Freud et sa fille Anna.

Sigmund Freud et sa fille Anna.

© DR

Le père de la psychanalyse et sa fille Anna, la seule de ses enfants à devenir sa disciple, ont entretenu une correspondance nourrie durant plus de trente ans. Fayard publie le 17 octobre un ouvrage exceptionnel contenant près de 300 lettres, une correspondance totalement inédite en France qui s'étend de 1904 à 1938, peu avant la mort de Sigmund Freud.

La psychanalyse en famille
Cet ouvrage, qui est paru en allemand en 2006, fait pénétrer dans l'intimité d'une famille viennoise du début du XXe siècle et montre comment la psychanalyse scellait leurs relations.
Ce sont les lettres d'un père et d'une fille, souvent éloignés géographiquement, mais dont l'entente est solide. Anna l'appelle le plus souvent "Cher Papa" et Freud "Ma chère Anna". Entre ces deux initiés, la psychanalyse s'éprouve en famille.

"Je vois à présent, en te regardant, combien je suis vieux, car tu as exactement l'âge de la psychanalyse. Vous m'avez toutes deux causé des soucis, mais au fond j'attends quand même plus de joies de ta part que de la sienne", écrit Sigmund Freud à Anna à la fin 1920.

Analysée par son père
Née en 1895, Anna Freud est le sixième enfant et la troisième fille du couple Sigmund et Martha Freud. L'affection que lui porte son père est dès le début étroitement liée à la théorie psychanalytique.

Freud observe cette enfant tourmentée, notamment son activité onirique, avant de devenir son analyste, à deux reprises, entre 1918 et 1924. La cure paraît constituer un prolongement de son éducation. Elle est décisive pour Anna qui ne tarde pas à fréquenter les membres de l'International Psychoanalytical Association, nouvellement créée, et à s'intéresser à la thérapie des enfants.

"Correspondance Sigmund Freud - Anna Freud 1904-1938"
"Correspondance Sigmund Freud - Anna Freud 1904-1938" © Editions Fayard

Anna trouve sa propre voie
Anna est célibataire et sans enfants. Elle s'occupe de ceux de Sophie, sa soeur décédée, et partage ses interrogations sur leur éducation avec Freud. Mais il y a dans l'intérêt qu'elle porte à ses neveux quelque chose qui va bien au-delà du lien familial: elle trouve à leur contact sa voie propre vers la psychanalyse.

Elle devient la principale représentante de l'école viennoise face à sa grande rivale de l'école anglaise, Melanie Klein. Après l'exil de la famille en Angleterre en 1938, Anna y ouvre une clinique. Une entente cordiale finira par exister entre les deux écoles.

"Correspondance Sigmund Freud, Anna Freud, 1904-1938" - Préface d'Elisabeth Roudinesco - Editions Fayard (35 euros) Sortie le 17 octobre