Fabien Lecoeuvre nous conte "L'Histoire de la France en 100 chansons"

Par @Culturebox
Mis à jour le 08/11/2016 à 10H49, publié le 08/11/2016 à 10H26
Détail de la couverture du livre de Fabien Lecoeuvre

Détail de la couverture du livre de Fabien Lecoeuvre

© Hugo Image

Animateur de télévision et spécialiste de la chanson française, Fabien Lecoeuvre publie chez Hugo Image "L"Histoire de la France en 100 chansons". Il commence en 1760 avec "Le bon roi Dagobert" et termine en 2015 avec "Un dimanche de Janvier". Il évoque la France dans toutes ses dimensions, historique et géographique, humaine et artistique.

Il y a des évidences et il y a des découvertes, des manques et des surprises. Des 100 chansons choisies par Fabien Lecoeuvre quelques-unes prêtent à discussion, tout comme l'absence de certaines autres. Pourtant le voyage à la fois dans le temps et l'espace qu'il nous propose couvre bien l'idée que l'on peut se faire de notre pays et de sa traversée du temps. L'ouvrage débute avec "Le bon Roi Dagobert" et se referme sur "Un dimanche de janvier" chantée par Johnny Hallyday après les attentats de janvier  2015.
Entre les deux, c'est un rappel de ces airs qui ont accompagné notre vie, celle de nos parents et de nos grands-parents. Des chansons légères rappellent un air du temps, c'est "La bicyclette" d'Yves Montand, d'autres évoquent des périodes sombres, ce sera "Lily Marlène" par Suzy Solidor ou "L'Algérie" de Serge Lama.

Ce n'est pas un hasard si on dit que la chanson est l'âme d'un peuple

Fabien Lecoeuvre


Fabien Lecoeuvre a publié une cinquantaine d'ouvrages différents sur la chanson française. Chaque année, son "Petit Lecoeuvre illustré" est réédité. Mais surtout, Fabien Lecoeuvre a rencontré quasiment tous les chanteurs et interprètes de ces trente dernières années. A ce titre, il peut rapporter la genèse des morceaux évoqués, confidences recueillies directement de la bouche des auteurs et des compositeurs. Cette Histoire de la France n'est pas une compilation d'informations récupérées dans des livres ou sur Internet, elle est une mine d'informations originales.
 

Le chant des Partisans, par Germaine Sablon

 

Des chansons "historiques"

Certaines de ces chansons font partie intégrante de l'Histoire. C'est le cas de la ritournelle révolutionnaire "Le temps des cerises", de l'hymne ouvrier "L'Internationale", de "La Marseillaise" ou du "Chant des Partisans". Celles-ci sont marquées dans le temps et rappellent des épisodes précis, plus ou moins lointains de l'épopée française.


Il est cinq heures

La plupart des chansons choisies par Fabien Lecoeuvre pour illustrer sa traversée de l'Histoire de France replongent le lecteur dans l'ambiance d'une époque. Comment par exemple mieux évoquer la France de 1968 qu'avec la magnifique "Il est cinq heures Paris s'éveille" sur des paroles de Jacques Lanzmann et Anne Segalen ? On y apprend que l'inspiration vient d'une chanson populaire de 1802 intitulée "Tableau de Paris à cinq heures du matin". Seule la chute originale subsiste dans la chanson de Dutronc. le Paris de 1968 et celui de 1802 n'ayant pas grand chose à voir. L'invitation faite à un flûtiste qui enregistrait dans le studio voisin est bien connue. C'est lui, Roger Bourdin, qui improvise cet accompagnement donnant toute sa magie à la chanson. Il lui a suffi de deux prises.

Dutronc : "Il est cinq heures Paris s'éveille"

Anecdotes

La richesse de ce livre réside dans les multiples anedoctes qu'en fin connaisseur, Lecoeuvre nous offre comme autant de petites douceurs à déguster. Et on peut le croire quand il les raconte, il tient la plupart d'entre elles de la bouche même des artistes. Des exemples ? Saviez vous ainsi que "La bicyclette", l'un des plus grands succès d'Yves Montand signé Pierre Barouh, était à l'origine un morceau composé pour accompagner un spot publicitaire pour... un marchand de vélos ? 
Et devinez quelle chanson Brassens fredonnait toujours sans même s'en rendre compte. La réponse se cache ici, aussi surprenant que cela paraisse.
On s'étonne d'apprendre qu'André Dassary, l'interprète de "Maréchal nous voilà", l'hymne collaborationniste imposé pendant l'occupation à tous les petits Français dans les écoles, n'a pas plus été inquiété que cela après guerre. Il a même continué sa carrière dans un registre plus léger avec des oeuvres telles que "Ramuntcho".
Lorsque Charles Aznavour interpréte pour la première fois "Comme ils disent", une chanson engagée qui défend le droit à vivre son homosexualité, il voit, à la fin du récital, arriver un Charles Trenet bouleversé qui lui déclare être jaloux car il aurait aimé écrire cette chanson.

"Comme ils disent" Charles Aznavour

Incontournables ou non

La réconciliation franco-allemande avec l'émouvante "Göttingen" de Barbara, la contestation de la guerre d'Indochine avec "Le déserteur" de Boris Vian, chantée par Mouloudji, l'arrivée des rapatriés d'Algérie avec "Paris, tu m'as pris dans tes bras" d'Enrico Macias, le déclin de l'influence de la France dans le monde avec Michel Sardou et "Le France", ou encore la colère face à la pauvreté avec "La chanson des restos" de Coluche, Jean Jacques Goldman et leurs amis, Fabien Lecoeuvre a choisi des incontournables. En regardant le choix avec un oeil un peu critique et malgré le plaisir de se promener dans ce hit parade historique, on s'interroge sur certaines chansons. Quand on lui demande si "Les sardines" de Patrick Sebastien ne dénote pas et si son amitié pour le présentateur télé n'a pas influencé son choix, il répond que non, que cette chanson est aujourd'hui diffusée dans toutes les fêtes et qu'elle est devenu un hymne de la jeunesse. Péché véniel à côté du plaisir qu'on ressent à lire ce livre tout en écoutant les chansons sur les sites de musique en ligne ou en piochant dans sa discothèque. On y découvrira des artistes oubliés qui ont fait les beaux jours de nos parents et grands-parents, comme André Claveau avec "Domino" ou le comique troupier Ouvrard et son hilarant "Je ne suis pas bien portant". Et puis il y a toutes les chansons qu'on regrette de ne pas trouver là, comme "Que Marianne était jolie", dans laquelle Michel Delpech évoque si bien la République. Mais, là aussi, cette compilation imprimée est l'occasion pour le lecteur de se demander comment il pourrait lui-même compléter le choix à partir de ses propres préférences.

La chanson des restos du coeur

Polnareff

Fabien Lecoeuvre est l'agent de Polnareff. Il raconte qu'il a écrit ce livre dans ses moments de liberté lors de la tournée de l'artiste. Le créateur de "L'amour avec toi" est présent dans le livre avec cette chanson qui illustre l'évolution des moeurs et des relations entre les garçons et les filles, il l'est aussi avec "On ira tous au paradis" qui, sur des paroles de Jean-Loup Dabadie, tentait en 1972 de réconcilier les Français après la grande rupture de mai 68.
Il faudrait presque citer toutes les chansons, le rôle du chroniqueur est parfois difficile. 

"L'histoire de la France en 100 chansons"
de Fabien Lecoeuvre
Editions Hugo Image
210 pages 17euros95

"L'histoire de la France en 100 chansons de Fabien Lecoeuvre"

"L'histoire de la France en 100 chansons de Fabien Lecoeuvre"

© Hogo Image