Découvrez les morts les plus stupides de l’Histoire avec "La tortue d’Eschyle"

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 12/10/2012 à 17H06
"La tortue d'Eschyle et autres morts stupides de l'Histoire"

"La tortue d'Eschyle et autres morts stupides de l'Histoire"

© Editions "Les Arènes"

« La tortue d’Eschyle et autres morts stupides de l’Histoire » vient de paraître aux éditions Les arènes. Six auteurs y relatent avec humour les manières les plus absurdes qu’ont eues les hommes célèbres de quitter cette vie.

Drôle d’idée que celle de publier ce livre. Internet fourmille de sites répertoriant les morts bizarres, ridicules ou inattendues des personnages célèbres. Les auteurs de « La tortue d’Eschyle et autres morts stupides de l’Histoire » sont six : David Alliot, Philippe Charlier, Olivier Chaumelle, Frédéric Chef, Bruno Fuligni et Bruno Léandri.

Les 120 biographies tragicomiques sont illustrées par des dessins de Daniel Casanave.

 

 

En se baladant sur le net, on apprend notamment qu’un jockey du nom de Frank Hayes mourut d’une crise cardiaque pendant une course qu’il remporta à titre posthume puisque le cheval portant son corps passa le premier la ligne d’arrivée. C’était en 1923.

Quatre ans plus tard, la danseuse Isadora Duncan meurt étranglée quand son écharpe flottant au vent se prend dans le moyeu de la voiture découverte dans laquelle elle voyage.

Troisième et dernier exemple glané sur la toile, la mort en 1380 du connétable de France, le célébrissime Bertrand du Guesclin. Après avoir disputé une longue bataille en plein soleil, il a trop bu d’eau glacée et en est mort quelques minutes plus tard.

Certes, ces histoires sont faciles à trouver sur la toile, mais reste à bien les raconter. C’est sans doute le plus apporté par la bande d’amis qui signe ce livre.