Décès de Jean-Marie Pelt, biologiste, botaniste, écrivain et figure de l'écologie

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/12/2015 à 12H43, publié le 23/12/2015 à 15H19
Jean-Marie Pelt en novembre 2013

Jean-Marie Pelt en novembre 2013

© PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Jean-Marie Pelt, biologiste, écrivain, pharmacien et botaniste, figure de l'écologie, est mort mercredi à l'âge de 82 ans, a-t-on appris auprès de la mairie de Metz, ville dont il fut le premier adjoint pendant plus de 10 ans. Écrivain prolifique, il avait publié près d'une soixantaine de livres.

"Ardent défenseur de l'écologie urbaine, fondateur de l'Institut européen d'écologie, Jean-Marie Pelt a fait de Metz le laboratoire d'une ville-jardin plus juste et plus harmonieuse", a salué dans un communiqué le maire de Metz, Dominique Gros.

Jean-Marie Pelt "fut parmi les premiers à pointer les dangers de l'amiante et plus tard des OGM. Inlassable pédagogue de notre environnement, il sut alerter l'opinion grâce à une oeuvre considérable et une présence médiatique singulière", a poursuivi l'édile.

En 2012, avant l'élection présidentielle, Jean-Marie Pelt avait appelé le prochain président de la République à faire de l'écologie sa "priorité absolue", en alertant sur le fait que "notre société est à un tournant capital".

Un homme d'engagements

Promu au grade d'officier de la Légion d'honneur en 2005, Jean-Marie Pelt n'a eu de cesse de se battre pour la défense de l'environnement, notamment en tant que fondateur et président de l'Institut européen d'écologie. Né en Moselle en 1933, il a, entre autres, été ambassadeur européen de l'environnement de l'Union européenne et maire adjoint de la ville de Metz de 1971 à 1983.


Jean-Marie Pelt interrogé par Elise Lucet sur France 2 en février 2015

Apprécié du public, Jean-Marie Pelt a publié de nombreux ouvrages, près d'une soixantaine, consacrés pour la plupart à l'écologie, aux plantes ou aux jardins. Les derniers en date : "Le monde a-t-il un sens ?" (Flammarion), co-écrit avec Pierre Rabhi et "Les plantes qui guérissent, qui nourrissent et qui décorent" (Editions du Chêne), tous deux sortis en 2014. Il était également un participant régulier aux émissions de radio et de télévision. Les auditeurs de France Inter appréciaient ses interventions dans l'émission hebdomadaire de Denis Cheissoux "CO2 mon amour".