Décès de Claude Duneton, l'homme qui nous avait mis "la puce à l'oreille"

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 22/03/2012 à 11H15
Claude Duneton, dans sa maison d'Antignac (Corrèze), en 2005

Claude Duneton, dans sa maison d'Antignac (Corrèze), en 2005

© ANDERSEN ULF/SIPA

Claude Duneton, comédien, écrivain, historien du langage et journaliste, est décédé mercredi à Lille à l'âge de 77 ans. Il collaborait notamment au "Figaro Littéraire", où il était chroniqueur.

Il y alimentait chaque semaine depuis 2002 une rubrique intitulée "Au plaisir des mots", dans laquelle il expliquait la genèse d'un mot ou d'une expression française. Né à Lagleygeolle, en Corrèze, il était de culture occitane. Il a écrit une trentaine de livres dont une anthologie consacrée aux mots et aux expressions populaires qui le passionnaient, "La puce à l'oreille" (1978), plusieurs fois rééditée. 

Claude Duneton était également l'auteur de plusieurs romans historiques ou autobiographiques, dont "Le Monument", dans lequel il retrace le destin des 27 jeunes de son village morts pendant la Grande Guerre. Il avait commencé sa carrière comme instituteur, puis professeur d'anglais, avant de se consacrer à l'écriture. Il était également comédien, au théâtre, à la télévision et au cinéma où il avait notamment joué dans les films de Krzysztof Kieslowski, "Trois couleurs: bleu" et "La Double Vie de Véronique". A la télévision, il a notamment joué dans "L'été 36" d'Yves Robert, et dans une enquête du commissaire Maigret.