"Dans les murs", les grands mystères du rat !

Par @pygrenu Rédacteur en chef de Culturebox
Mis à jour le 14/12/2015 à 15H55, publié le 14/12/2015 à 11H04
Un rat brun sort des égouts 

Un rat brun sort des égouts 

© LENARTOWSKI / BSIP

Zineb Dryef souffre de musophobie, comme beaucoup d'entre nous. Elle a peur des souris et surtout des rats… Pour essayer de comprendre son angoisse, elle consacre un livre mi-personnel, mi-encyclopédique à ces rongeurs à la sinistre réputation. Passionnant.

Ça démarre avec des bruits suspects, de petits craquements. Dans son appartement du quartier République à Paris, la journaliste découvre qu'elle n'est pas seule, des rats ont commencé à coloniser l'immeuble, dans les planchers et les murs. Dégoût, panique. Et, peut être par bravoure, l'envie de tout savoir sur son nouvel adversaire. Zineb Dryef va ainsi rencontrer des spécialistes, se plonger dans les archives, les locaux à poubelles et dans les égouts pour dresser un portrait fidèle de l'animal.

Le résultat est étonnant, mixant de façon originale les tranches de vie quotidienne et les informations historiques et scientifiques. Grâce à Zineb Dryef, nous allons tout savoir sur le rat, en particulier celui qui colonise les sous-sols de Paris. Son rôle dans la propagation des épidémies. Ses habitudes. Ses goûts. Son goût. Car, durant les grandes famines, et notamment le siège de Paris par les Prussiens en 1870, il est apparu sur la carte des restaurants, y compris les meilleures tables, aux côtés des animaux du Jardin des Plantes, cédés par leur propriétaire à des bouchers.

Combien sont-ils ? Depuis des siècles, les experts se déchirent sur l'évaluation impossible de ce peuple souterrain et incroyable fertile qui daigne, de temps à autres, quitter ses égouts et promener son museau à l'air libre. Des centaines de milliers, des millions… voire davantage ?
Un rat brun © PAUL VAN HOOF / BUITEN-BEELD / MINDEN PICTURES / BIOSPHOTO
Dans la capitale, comme partout, les rats ont été partie prenante de l'histoire et de ses poubelles. Accusés de véhiculer la peste, transmise par leurs puces. Squattant à grande échelle tous les garde-mangers potentiels : les halles, les dépotoirs, ou les arrière-cours des équarisseurs. Envahissant les rues lors des grands travaux ou des inondations. Difficile de trouver plus sinistre réputation…

Au-delà des lieux communs, ce livre hybride et vif nous permet de découvrir des tas de choses étonnantes. Comme l'existence, aujourd'hui encore, d'une "police des rats", habillée du nom plus présentable d'Unité de Prévention des Nuisances Animales. Une équipe de spécialistes en civil (les rats ne sont pas sensibles au prestige de l'uniforme), qui enquête sur les infestations et leurs origines. Un travail ing-rat, qui permet tout de même aux dératiseurs d'intervenir efficacement ensuite.

Zineb Dryef nous emmène à la rencontre de personnages incroyables et de lieux insoupçonnés, dans les entrailles de Paris. Attendez-vous à quelques sueurs froides. Comme ce récit d'un spécialiste se retrouvant nez à nez avec une pyramide d'une centaine de bestioles grimpées les unes sur les autres… Tout ça est passionnant. Et forcément assez angoissant. Le livre refermé, le premier petit bruit inhabituel vous fera inévitablement sursauter.
Dans les Murs

"Dans les murs, les rats, de la grande peste à Ratatouille" de Zineb Dryef (Don Quichotte)
304 pages – 18,90 €