Sélectionner votre région

  • area1
  • area2
  • area3
  • area4
  • area5
  • area6
  • area7
  • area8
  • area9
  • area10
  • area11
  • area12
  • area13
  • area14
  • area15
  • area16
  • area17
  • area18
  • area19
  • area20
  • area21
  • area22
  • area23
area1area2area3area4area5area6area7area8area9area10area11area12area13area14area15area16area17area18area19area20area21area22
Live Avignon 2014 : Henry VI par Thomas Jolly - Épisode 4
Demain soir, à 22h47

"Coupole et dépendances", le livre qui sème le trouble à l'Institut de France

Publié le 07/02/2014 à 17H37
L'Institut de France à Paris

L'Institut de France à Paris

© BEAUVIR-ANA / ONLY FRANCE
L'Institut de France a prévenu vendredi qu'il tirerait "toutes les conséquences" de la publication du livre "Coupole et dépendances", à paraître le 13 février, dans lequel Daniel Garcia épingle notamment la gestion du patrimoine des diverses académies et leurs pratiques.
"A ce stade, nous ne pouvons pas faire de commentaires sur le contenu du livre de M. Garcia, ni préjuger de ce que nous allons faire. Nous sommes en train de travailler avec nos conseils", a indiqué Leticia Petri, la directrice des services administratifs de l'Institut.

Mme Petri ajoute que l'auteur de "Coupole et dépendances" (éditions du Moment) "n'a pas eu de contact avec le Chancelier de l'Institut", Gabriel de Broglie, qu'il critique dans l'ouvrage. La directrice confirme également qu'un audit de la Cour des Comptes est en cours depuis l'été dernier à l'Institut de France. La Cour devrait rendre ses conclusions l'été prochain.

Dans un communiqué, l'Institut de France écrit qu'il "tirera, avec ses conseils, toutes conséquences adaptées de cette éventuelle publication et des commentaires qu'elle pourrait susciter", ajoutant prendre seulement connaissance "de la prochaine publication d'un livre qui contiendrait des accusations graves et inexactes sur sa gestion ainsi que des attaques personnelles notamment contre son chancelier".

Coupole et dépendances

Dans son livre, le journaliste Daniel Garcia insiste sur l'opacité à ses yeux de la gestion du patrimoine conséquent des académies qui composent l'Institut de France, dont il estime le seul portefeuille des valeurs mobilières et liquidités "à un milliard d'euros fin 2013".

Au fil des siècles, rappelle l'auteur, donations et legs en sa faveur lui ont procuré un patrimoine considérable qui inclut monuments, musées, trésors artistiques, immeubles, de la Galerie Vivienne à Paris à la maison de Monet à Giverny, en passant par le château de Chantilly... Et tout "sans la rigueur de gestion nécessaire", s'alarme Daniel Garcia. "La Vieille Dame est riche", lance l'auteur, reconnaissant toutefois que tout cela est légal.

L'institut de France comprend l'Académie française, l'Académie des sciences, celles des Beaux-Arts, des Inscriptions et Belles lettres et des Sciences morales et politiques. "Chacune de ces six institutions s'administre librement, avec une autonomie de gestion", précise Mme Petri.

Tous les lives