Conférence de presse : Hollande refuse de répondre sur le livre de Trierweiler

Par @Culturebox
Publié le 19/09/2014 à 09H25
François Hollande lors de la conférence de presse du 18 septembre 2014

François Hollande lors de la conférence de presse du 18 septembre 2014

© ONUR USTA / ANADOLU AGENCY / AFP

François Hollande a refusé jeudi de s'expliquer à nouveau sur le livre de son ex-compagne Valérie Trierweiler, en soulignant s'être "déjà exprimé sur cette question".

Le chef de l'État a opposé une fin de non recevoir à une question sur ce sujet touchant à sa vie privée, qui lui était posée deux heures après le début de sa quatrième conférence de presse semestrielle à l'Élysée.

"Je comprend votre acharnement à prendre le micro, votre sens de l'éthique", a-t-il opposé à une journaliste qui voulait l'interroger sur le livre de son ex-compagne, "Merci pour ce moment" (Les Arènes) et avait intercepté le micro destiné à un confrère.

"Je me suis déjà exprimé sur cette question et j'ai déjà dit ce que j'avais pu ressentir et ce qui me paraissait essentiel au-delà des ressentiments, des épreuves, des douleurs, qui est le respect de la fonction présidentielle".

"Je ne vous donnerai pas d'autre réponse"

M. Hollande s'est déjà expliqué sur le livre au vitriol de Mme Trierweiler "Merci pour ce moment", où il est gravent mis en cause. Il a répondu à des questions lors d'une conférence de presse le 5 septembre au Pays de Galles, en marge d'un sommet de l'Otan. Il s'est aussi confié à son biographe Serge Raffy, dans Le Nouvel observateur, pour qualifier de mensonge blessant des propos anti-pauvres qu'elle lui attribue.

A sa sortie, le livre s'est vendu à 145.000 exemplaires en quatre jours, selon l’institut GfK, qui mesure les sorties de caisse. 168.500 exemplaires de plus se sont écoulés dans les librairies en deuxième semaine. Un record, à tel point que l'éditeur, Les Arènes, a déclaré en avoir imprimé 590.000 pour répondre à la demande.

Laurent Beccaria, le patron des Arènes, s'est récemment exprimé dans une lettre publiée par Livres Hebdo pour justifier sont choix d'édition et raconter les huit mois qui ont précédé la publication du livre de Valérie Trierweiler.