André Brugiroux : "Visiter tous les pays du monde, un rêve d'enfant"

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/09/2014 à 17H56, publié le 05/09/2014 à 17H55
André Brugiroux, 76 ans et 400 000 km au compteur

André Brugiroux, 76 ans et 400 000 km au compteur

© André Brugiroux

Ne cherchez plus l’homme aux semelles de vent, c’est André Brugiroux. A 76 ans, cet homme originaire de l’Essonne raconte son périple de 400 000 km dans un livre intitulé "L'homme qui voulait voir tous les pays du monde". Un périple débuté en 1955 et qui a duré près de soixante ans. Motivations, souvenirs, rencontres, autant de sujets qu’il aborde en compagnie d’Elise Lucet sur France 2.

Fils d’un paysan auvergnat installé à Brunoy dans l’Essonne, André Brugiroux est élève en école hôtelière à Paris quand il part effectuer un stage en Ecosse à l’âge de 17 ans. Il apprend l’anglais et cet apprentissage lui ouvre un monde...et l’Europe puisqu’il enchaîne avec l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne. Durant neuf années, il « rôde » sur le continent européen partant avec « dix balles » en poche et effectuant des petits boulots pour subsister. Arrive le service militaire soit deux ans au Congo. Puis André s’envole pour le Canada où il passera trois ans comme traducteur.
André Brugiroux en 1969 en Alaska avec -45°

André Brugiroux en 1969 en Alaska avec -45°

© André Brugiroux
Ce travail lui permet de constituer une cagnotte et de réaliser son rêve qui est aussi un défi : faire le tour du monde en stop, sans payer ni hôtel, ni transport et sans dépenser plus d’un dollar par jour. Rencontres, péripéties, arrestations (en Syrie, on le prend pour un espion d’Israël et en Colombie pour un pirate de l’air), c’est une dysenterie puissance 10 contractée après avoir bu une eau polluée au Pakistan qui l’oblige à rentrer...après 18 ans de voyage ininterrompu.
Encore du stop, au Japon cette fois, en 1970

Encore du stop, au Japon cette fois, en 1970

© André Brugiroux
En 1975, il reprend la route pour voir tous les endroits qu’il avait manqués. Une route sur laquelle il a aussi trouvé l’amour :  Rinia, une sociologue originaire du Suriname rencontrée à Cayenne. Ils fêtent cette année leurs trente ans de mariage. Quant à son périple, il s’est achevé en 2006. Reste une ultime envie : se rendre sur l’archipel des Chagos, qui appartient aux Anglais et dont une des îles, Diego Garcia, est louée aux Américains depuis 1971 qui en ont fait une base militaire. Reste à trouver le voilier qui l’emmènera gratuitement vers cette destination. Un challenge mais André en a vu d’autres !
 
Un livre co-écrit avec Jérôme Bourgine 

André Brugiroux a écrit plusieurs livres mais pour "L'homme qui voulait voir tous les pays du monde", il a travaillé avec Jérôme Bourgine. Ce n’est pas un hasard : ce journaliste qui fut grand reporter pour la presse touristique et au Figaro Madame, est également l’auteur de plusieurs livres, romans et récits de voyage, et notamment d’un best-seller, « Le tour du monde en famille » paru chez Plon-Presses de la Renaissance.

« L'homme qui voulait voir tous les pays du monde » d'André Brugiroux avec Jérôme Bourgine chez City éditions, 301 pages, 18 €.