Elle s'appelle Garance. Sans doute ses parents, les auteurs de ce livre, avaient-ils gardé le souvenir du film Les enfants du paradis.
Leur Garance à eux a des yeux clairs, presque couleur de myosotis, trop clairs peut-être, et une fixité du regard qui surprend.C'est une enfant passive, trop passive peut-être. Mais pas de quoi s'alarmer : rien qu'un léger retard de développement.
Puis viennent les examens, les consultations d'éminents spécialistes. Les diagnostics restent imprécis. Prédominent la gêne et le silence. Garance n'est pas comme les autres, elle est hors normes, elle est et restera différente. « Troubles envahissants du développement », telle est la conclusion.
Ces troubles, ses parents ne se contentent pas de les observer, ils les vivent jour après jour. Quand ils notent dans un carnet les gestes, les mots, les réactions, les crises violentes de Garance, ce ne saurait être avec la prise de distance du clinicien. Ils s'étonnent, s'amusent parfois de ses trouvailles, de ses élans, ils s'inquiètent : alternance du désarroi et de l'espoir.
De cette vie partagée, durant une dizaine d'années, avec Garance est né ce témoignage exceptionnel qui, dans la succession de ses courts chapitres, nous apprend plus sur le « handicap » que la plupart des ouvrages savants. Et, surtout, il nous fait aimer, à nous lecteurs, cette étrange petite fille qui demande répétitivement à « Écouter Haendel ! »

Couverture de livre - Image générique 2x3 Acheter le livre sur Fnac.com