« On dit du vin qu'il délie les langues. Que dire du plaisir ?
Au XVIIIe siècle la langue de l'Église, le langage du droit, le discours médical s'inquiètent de l'assaut des belles-lettres contre l'autorité. Les prêtres dénoncent en chaire l'affaiblissement de la foi et les progrès du vice. Dieu souffre en silence. Comment ne serait-Il pas indigné, demande l'abbé Cambacérès, devant "et les blasphèmes de l'impiété, et les triomphes de l'hérésie, et les progrès du libertinage, et tous les ravages que l'ennemi fait dans le champ de son Église." La langue est le lieu d'un combat. »
Patrick Wald Lasowski.

Dictionnaire libertin 2x3 Acheter le livre sur Fnac.com Lire un extrait sur le site de l'éditeur