Dessins et peintures d'écrivains aux enchères à Paris

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 19/01/2012 à 14H22
Dessin d'écrivains en vente à l'Hôtel Dassault

Dessin d'écrivains en vente à l'Hôtel Dassault

© Artcurial

Verlaine, Cocteau, Apollinaire, Céline... La collection de dessins et de peintures d’écrivains rassemblée par l’éditeur Pierre Belfond, avec son épouse Franca, est mise en vente à l’Hôtel Dassault, à Paris, ce mardi. Pionnier dans ce domaine, c’est une quête de 41 ans qui prend ainsi fin.

« Une collection est comme un enfant qui quitte la maison », confiait l’éditeur au Figaro daté du 19 décembre. Les œuvres qu’il a collectées ornaient ses bureaux du Boulevard Saint-Germain. L’on y trouvait Baudelaire, Paul Eluard, Apollinaire, Ionesco…, sa pièce maîtresse étant sans doute le portrait à la plume de Rimbaud par Verlaine, intitulé « Jeune cochet de Londres », estimé entre 120.000 et 150.000 euros.

Hasard et addiction
C’est par hasard que Pierre Belfond s’est lancé dans cette collection, alors qu’il se trouvait à Drouot  pour acquérir un dessin d’Henri Masson en 1971. Ratant l’affaire, et néophyte en ventes aux enchères, il entend le nom de Marcel Proust, lève le doigt pour un renseignement quand retentit « Adjugé !», ce qui le promulgue acquéreur du lot.

C'est alors le début d’une véritable addiction qui l’opposera un temps au directeur de l’Information de TF1 Christian Bernadac, avant que les deux hommes se lient d’amitié et s’échangent des acquisitions. D’autres viendront, comme Pierre Bergé. Mais si Pierre Belfont soumet aujourd’hui au marteau ses « enfants », il conserve précieusement les dessins d’écrivains dédicacés offerts par leurs auteurs.

Le catalogue de la vente, concocté par l’expert et libraire Alain Nicolas, constitue à lui seul une monographie étonnante sur un sujet rare. Comme la présentation de « Vierge au grand C », soit 21 caricatures des mondains des années 20 signées Jean Cocteau, dont l’estimation s’établit entre 60.000 et 80.000 euros.

Dessins d'écrivains
mardi 14 février, 14h30
Hôtel Dassault (Paris VIIe)
www.artcurial.com/fr