Des chercheurs maliens à Paris pour numériser les manuscrits de Tombouctou

Par @Culturebox
Publié le 06/06/2014 à 12H02
Manuscrits en cours de numérisation

Manuscrits en cours de numérisation

© HABIB KOUYATE / AFP

Les manuscrits de Tombouctou seront-ils définitivement à l'abri. Une dizaine de conservateurs maliens a accepté l'invitation de la Bibliothèque Nationale de France. Ils sont venus à Paris pour apprendre des techniques de numérisation. Des techniques qu'ils peuvent mettre en pratique aujourd'hui au Mali.

Ils sont le témoignage précieux d'une période où l'Islam était à son apogée. Des ouvrages de référence dans tous les domaines. Car on trouve de tout dans ces manuscrits. Des commentaires de l'islam, des recettes médicinales,  des actes notariés, des traités d'astronomie. Des livres sauvés in-extremis de l'obscurantisme des intégristes bien décidés à ne pas laisser des traités musulmans intercéder avec leur interprétation déformée de l'Islam. Pour sauvegarder ce patrimoine exceptionnel de l'histoire de l'humanité, la population malienne s'est mobilisée. 90 % des manuscrits sont préservés aujourd'hui, souvent dans des familles.

Reportage : F. Nicotra, G. Minangoy, B. Vidal, J. Le Roux
L'expertise française
Pour les mettre définitivement à l'abri, les responsables de la conservation des manuscrits islamiques de Tombouctou ont accepté l'aide de la BnF. Ils étaient une dizaine de conservateurs, chercheurs, universitaires maliens réunis à Paris du 26 février au 06 mars 2014 pour profiter de l'expertise française. Ils ont ainsi appris des techniques simples de numérisation. Des techniques qu'ils vont pouvoir immédiatement appliquer de retour au Mali car parfois un simple appareil photo de qualité peut suffir. Ils ont également profité du savoir-faire français en matière de restauration de documents. Un transfert de compétences qui s'est fait en partenariat avec le Museum d'Histoire Naturelle, l'Unesco et des établissements de la région Rhône-Alpes comem l'Insa ou l'ENS de Lyon.

Une numérisation sur place 
L'objectif de ce partenariat est de permettre aux professionnels maliens de procéder à la numérisation sur place. La masse de documents est considérable tant dans les bibliothèques que dans les familles. La mission est titanesque. Marie-Geneviève Guesdon, chargée des manuscrits arabes à la BNF s'est rendue au Mali pour mieux s'en rendre compte et estimer les besoins. Aujourd'hui, elle continue à les soutenir et à leur proposer le soutien de la BNF.