Décès du romancier et scénariste Jean Vautrin

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/06/2015 à 20H03, publié le 16/06/2015 à 17H52
Jean Vautrin au Salon du livre (1990)

Jean Vautrin au Salon du livre (1990)

© Gilles Leimdorfer/AFP

Le romancier et scénariste Jean Vautrin, prix Goncourt en 1989 pour "Un grand pas vers le Bon Dieu", est mort mardi à son domicile à Gradignan, près de Bordeaux, à l'âge de 82 ans, a-t-on appris auprès de son agent, Danielle Gain.

Au cinéma

Romancier, scénariste et réalisateur de cinéma, Jean Vautrin, de son vrai nom Jean Herman fait des études autant en littérature (à Auxerre) qu'en cinéma à l'IDHEC à Paris. Sa carrière commence en Inde où, lecteur de littérature française à Bombay, il rencontre Roberto Rossellini qui réalise pour la télévision italienne "India, terre mère" et qui l'embauche comme assistant de réalisation. Dans les années suivantes, il sera également l'assistant de Jacques Rivette pour "Paris nous appartient" en 1961, de Vincente Minnelli pour "Les quatre cavaliers de l'Apocalypse" en 1962 et de Ken Annakin pour "Le jour le plus long" (également en 1962).

Par la suite, il réalise toujours sous le nom de Jean Herman, ses premiers films courts métrages ("Aldieu l'ami" avec Alain Delon et Charles Bronson notamment, en 1968, mais aussi "Jeff" en 1969 et "L'oeuf" en 1972) et écrit les scénarios de films de grand spectacle réalisés par Claude Pinauteau ("Le grand escogriffe", 1976), Georges Lautner (comme "Le guignolo", 1980) ou Claude Miller ("Garde à vue", 1981). Il va même jusqu'à faire l'acteur dans "Le Marginal" de Jacques Deray.


Littérature 

Il se lance en littérature au début des années 70, et adopte à cette occasion le pseudonyme de Jean Vautrin. Son premier livre est publié dans la  « Série noire » en 1973 : ce sera "À bulletins rouges". En 1987, il crée avec son ami l'écrivain Dan Franck, le personnage de Boro, un reporter photographe très proche de la figure de Robert Capa dont "Les aventures", paraîtront dans une série de plusieurs romans. Il s'éloigne ensuite du polar et du roman d'aventures et en 1989 "Un grand pas vers le bon Dieu" lui vaut le prix Goncourt..

Il a été un écrivain populaire et engagé résolument à gauche qui a soutenu officiellement aux présidentielles de 2012 Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche. Une de ses oeuvres-phares, adaptée en bande dessinée par Tardi, est le "Cri du peuple", vaste saga sur la Commune de Paris.