Décès de l'écrivain hors normes Hubert Lucot

Par @Culturebox
Publié le 19/01/2017 à 19H03
Hubert Lucot (2013)

Hubert Lucot (2013)

© jeanpaulhirsch/YouTube

Ecrivain insoumis aux codes littéraires classiques, Hubert Lucot est mort dans la nuit de mardi à mercredi à l'âge de 81 ans, a annoncé son éditeur P.O.L.

Né en 1935 à Paris, Hubert Lucot qui écrivait depuis l'enfance n'a publié son premier livre qu'à 45 ans affirmant alors qu'il n'est pas "fait pour faire des livres, (mais) pour écrire".

Après de nombreux poèmes, il écrit des livres brefs et hermétiques dans les années 1960 : "Crin", "Absolument", "Jac Regrouper" et "Information". En 1970-1971, il compose "Le Grand Graphe", livre d'une seule page aux phrases entrecroisées. Cette page de 12m2 donnera lieu à une version linéaire d'une centaine de pages (en 1975). Cette œuvre a orné le plafond de la station de métro parisienne Champs-Elysées-Clémenceau en 1990.
Rencontre avec Hubert Lucot en décembre 2016, à propos de "La Conscience"
En 1975, Hubert Lucot compose un graphe semi-linéaire: "Autobiogre d'A.M.75". Dès lors, il intègre la technique "graphe" (qui assemble dans une perspective unique de nombreux plans spatiaux et temporels) à l'écrit classique, mêlant ainsi plusieurs genres : le roman, le poème et le journal intime. On lui doit quelques livres sur l'art moderne: "Bram ou Seule la peinture"  sur le peintre Bram Van Velde ou encore "Le Noir et le Bleu, Paul Cézanne".

Publié en 2007, "Grands Mots d'ordre et petites phrases pour gagner la présidentielle, recueil d'aphorismes pourfendant la "langue de bois" médiatique et politique, n'a rien perdu de sa pertinence.

Il est l'auteur d'une soixantaine d'ouvrages dont le dernier, "La conscience", est paru en novembre.