144 p. - 13 €

J’enseigne les lettres depuis douze ans dans un collège du Val-de-Marne. C’est dans cette même banlieue, à ent mètres du collège, qu’Amedy Coulibaly abandonna sa voiture le 8 janvier 2015, entraînant le bouclage de tout le quartier et de notre établissement.
Ce livre contient des paroles d’élèves au lendemain des attentats survenus à Charlie Hebdo et à l’Hyper Cacher, explore leurs réactions et tente de comprendre qui est cette jeunesse.
La semaine du 26 janvier, je propose en effet à mes élèves de 4e et de 3e de revenir par écrit sur les événements des 7, 8 et 9 janvier. Je leur distribue des feuilles blanches sur lesquelles ils sont dispensés d’écrire leur nom afin de se sentir libres. Mon souhait : recueillir des opinions spontanées, une pensée qui ne soit ni encadrée, ni dirigée, ni teintée par celle de l’adulte. Au lendemain des événements, c’est là que réside à mon sens la vraie mixité : dans la disparité des réactions. Engagement versus nonchalance. Conscience collective versus individualisme. » Ce jour-là, j'ai commencé à détester les terroristes 250
Mettre en avant le livre: