Cadeaux de Noël de dernière minute : quel livre offrir à votre belle-mère (entre autres) ?

Par @LaurenceHouot Journaliste, responsable de la rubrique Livres de Culturebox
Mis à jour le 25/12/2014 à 10H55, publié le 22/12/2014 à 15H44
Vitrine de rentrée de la librairie Chantelivre à Issy-les-Moulineaux

Vitrine de rentrée de la librairie Chantelivre à Issy-les-Moulineaux

© Laurence Houot / Culturebox

Il reste 48 heures avant le jour J et vous n'avez pas encore eu le temps de faire tous vos cadeaux de Noël ? Pas de panique : entrez dans une librairie, et achetez des livres. Voici quelques conseils pour bien choisir celui que vous réservez à votre belle-mère, et aux autres...

Pour votre belle-mère : "Pas pleurer" (Seuil) de Lydie Salvayre
Si votre belle-mère aime les romans qui racontent le monde à travers une histoire familiale, elle adorera le dernier de Lydie Salvayre, "Pas pleurer" (Gallimard) prix Goncourt 2014, qui fait le récit de la Guerre d'Espagne à travers l'"été radieux" vécu par sa mère âgée de 15 ans en 1936, dont la vie jusque là corsetée dans un village catalan, éclate avec la ferveur libertaire que traverse le pays. Très émouvant portrait de Montse, personnage magnifique "mauvaise pauvre qui ouvre sa gueule", dont la langue, le "fragnol", fait chanter ce bouleversant récit.
Pas pleurer Lydie Salvayre (Seuil – 279 pages – 18,50 euros).

Pour votre indéchiffrable père : "Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier" (Gallimard) de Patrick Modiano
Parce que le romancier a reçu  le Prix Nobel cette année, et parce que ce dernier roman est un bon cru, très émouvant, "Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier" est un concentré de son œuvre : on y retrouve tout, la quête du temps passé, le zeste de suspense façon polar, les événements du présent qui ouvrent des brèches dans le temps, son art du clair obscur, la mélancolie et la pudeur des sentiments.
Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier Patrick Modiano (Gallimard – 145 pages – 16,90 euros).

Pour votre oncle, un brin mystique et féru d'histoire : "Le royaume"(P.O.L.) d'Emmanuel Carrère
Ajoutons que votre oncle n'est pas paresseux : en 630 pages, le dernier roman d'Emmanuel Carrère retrace en l'histoire des premiers chrétiens, récit qu'il mêle à sa propre histoire et aux rapports qu'il entretient avec la religion. Dense, mais passionnant pour qui s'intéresse à la naissance des religions. Le récit de la crise mystique d'Emmanuel Carrère introduit un zest d'humour qui allège la lecture de ce monumental roman.
Le Royaume Emmanuel Carrère (P.O.L. 630 pages – 23,90 euros).

Pour votre pétillante belle-sœur : "Pétronille" (Albin Michel) d'Amélie Nothomb
Les bulles, c'est le sujet, entre autres, de ce réjouissant roman qui parle aussi de Paris, d’écriture, de dédicaces, des libraires (qu'elle honore) et aussi d’une amitié inattendue entre une romancière fantasque et célèbre, et une jeune femme androgyne un brin mystérieuse.
Pétronille Amélie Nothomb (Albin Michel – 170 pages – 16,50 euros).

Pour votre beau-frère, qui ne lit que des polars : "Une main encombrante", d'Henning Mankell
La bonne surprise de la rentrée : quatre ans après "L'homme inquiet" supposé clôturer la remarquable série d'enquête du commissaire Wallander, Henning Mankell a accepté d'enrichir un récit publié en Suède il y a quelques années. Voici donc "Une main encombrante", un 12e "épisode" inattendu des aventures du commissaire Wallander.
Une main encombrante d'Henning Mankell (Policiers Seuil - 172 pages - 17,50 euros).

Pour votre nièce de 20 ans : "Charlotte" (Gallimard)  de David Foenkinos
David Foenkinos fait le récit de la vie tragique de Charlotte Salomon, morte en octobre 1943 dans les chambres à gaz à Auschwitz à l'âge de vingt-six ans, alors qu'elle était enceinte. L'auteur de "La délicatesse" recompose la vie de cette artiste qu'il aime dans une forme littéraire inattendue, qui ressemble à un long chant. David Foenkinos a été récompensé pour ce roman par le Prix Renaudot.
Charlotte David Foenkinos (Gallimard – 220 pages – 18,50 euros).

Pour votre mère, qui a déjà lu tous les livres dont on a parlé depuis le début de l'année : "Joseph", de Marie-Hélène Lafon
Parce que c'est un livre qui aurait mérité un prix. Avec ce quatrième roman, Marie-Hélène Lafon creuse le sillon de son travail sur le monde rural. "Joseph" est un court roman dense, le portrait d'un ouvrier agricole, servi par une très belle écriture.
Joseph Marie-Hélène Lafon (Buchet-Chastel – 140 pages – 13 euros).

Pour votre tante, qui aime les explorations dans la psychologie féminine : "L'amour et les forêts" (Gallimard) d'Eric Reinhardt
Le romancier raconte la vie d'une de ses lectrices, harcelée par son mari jaloux et qui tente de trouver dans une aventure d'un jour nouée via un site de rencontre, et dans l'écriture des échappées à son enfermement. Un roman qui décrit avec hyperréalisme les symptômes de cette maladie terrifiante qu'est la jalousie. Effrayant.
L'amour et les forêts Eric Reinhardt (Gallimard – 365 pages – 21,90 euros).

Pour votre frère, qui adore les romans d'apprentissage et la littérature américaine : "Price" (Monsieur Toussaint Louverture) de Steve Tesish
Le premier roman de l'auteur de "Kiroo". "Price' est l'histoire d'un jeune garçon dans la banlieue de Chicago dans les années 60, dont la vie se trouve bouleversée par la maladie de son père et l'arrivée dans son quartier d'une fille belle et mystérieuse. Une perle exhumée par les éditions Monsieur Toussaint Louverture.
Price Steve Tesich, traduit de l'anglais (États-Unis) par Jeanine Hérisson (Editions Monsieur Toussaint Louverture - 536 pages - 21.90 euros)

Pour votre petit neveu de 6 ans "Bestiaire mécanique" (La Joie de Lire) de Laëtitia Devernay
Méduses parachutes, cachalot sous-marin, fourmilier véhicule propreté, escargot scooter… Un album plein de poésie et des illustrations magnifiques pour découvrir de manière décalée les animaux et les transports.
Le bestiaire mécanique Laëtitia Devernay (La joie de Lire - 56 pages - 28 x 26 -  17.50€).

Pour votre oncle qui aime rigoler et manger "Encore des nouilles" (Les Echappés), de Pierre Desproges
"Si j'en suis venu à la bouffe, c'est par besoin de travail manuel (…) Devant mon incapacité à fabriquer des bibliothèques ou des porte-revues, je me suis mis à la bouffe" Voilà une entrée en matière qui donne envie de continuer non ? Entre 1984 et 1985, Pierre Desproges a écrit une série de chroniques pour la revue "Cuisine et Vins de France". Elles sont rassemblées dans "Encore des nouilles, chroniques culinaires" (Les Échappés), et illustrées par les dessinateurs de Charlie Hebdo. On se régale des inventions foutraques de ce génie de la langue, inspiré avec bonheur par la cuisine.
Encore des nouilles (Chroniques culinaires) Pierre Desproges, illustrations Charlie Hebdo (Les Échappés – 128 pages – 14,90 euros).

Pour votre grand-tante, qui aime se noyer dans les yeux bleus de Jean D'Ormesson : "Comme un chant d'espérance"
Ni roman ni essai, le dernier livre de Jean D'Ormesson est une flânerie printanière semée d'interrogations métaphysiques. "Comme un chant d'espérance" est un livre de partage, dans lequel l'écrivain dresse la liste de ce qui lui a donné le sentiment d'une manifestation de Dieu : "Rome entière", "presque tout Schubert", "une descente à ski, au printemps, de la Maurienne vers l'Italie" ou "la mort de ceux qu'on aime".
Comme un chant d'espérance Jean d'Ormesson (Editions Héloïse d'Ormesson - 128 pages - 16 euros).

Pour votre cousin, qui aime les romans graphiques : "L'arabe du futur" de Riad Sattouf
Le récit autobiographique de l'auteur Pascal Brutal, réalisateur des "Beaux gosses" et de "Jacky au royaume des filles". Une BD passionnante sur la petite enfance du dessinateur. Drôlerie et intelligence au programme. Et en plus, vous pourrez lui offrir le deuxième tome l'année prochauine, Riad Sattouf est en train d'y travailler.
L'arabe du futur, une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984) Riad Sattouf (Allary Editions – 158 pages – 20,90 euros).

Et... plein d'autres idées dans la rubrique livres de Culturebox. Pour vos amis qui n'aiment vraiment pas les livres (les pauvres), piochez dans la liste des DVD concoctée par Jacky Bornet ou dans les conseils d'Annie Yanbekian s'il aiment le Jazz. Vous pouvez aussi vous lancer dans le shopping "fashion et trendy" en notant les bonnes adresses de Corinne Jeammet. Sinon vous pouvez aussi offrir des places pour les spectacles recommandés par Sophie Jouve... 

Allez, courage, on y est presque !