Bruno Fuligni : "On dénombre près de 400 micronations dans le monde"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/06/2016 à 18H58, publié le 06/06/2016 à 18H20
 Bruno Fuligni auteur de 'Royaume d'aventures : ils ont fondé leur propre Etat", invité sur le plateau de France 2 

 Bruno Fuligni auteur de 'Royaume d'aventures : ils ont fondé leur propre Etat", invité sur le plateau de France 2 

© France 2 / Culturebox

Bruno Fuligni, l'historien spécialiste des tout petits Etats sort ces jours-ci "Royaumes d’aventure", le premier atlas des micronations.

Si les noms de Waveland, principauté de Seborga, République indépendante de Figuerolles, ou encore Principauté d'Arbézie ne vous évoquent rien ne vous inquiétez pas ! Cette méconnaissance n'indique en rien des lacunes en géographie. La plupart de ces micro-nations ne mesurent pas plus de 1km2 et se sont autoproclamées Etats à la faveur de malentendus.    

Invité sur le plateau des Cinq Dernières Minutes, Bruno Fuligni vient présenter "Royaume d'aventures : ils ont fondé leur propre Etat". L'ouvrage dresse un atlas très précis de ces micro-Etats qui poussent comme des chamignons dans le monde entier et même en France.

Trouver un territoire qui n'appartient à personne : le Liberland

Passionné par ces minuscules terres isolées et abandonnées, Bruno Fuligni revient sur l'aventure du Liberland, l'une des dernières micronations fondées ces dernières années. Un petit bout de territoire situé entre la Serbie et la Croatie sur l'ancien cours du Danube qui n'appartient à personne et qui attire du monde : selon l'expert, il y aurait 300 000 candidats pour venir vivre dans ce minuscule État.

C'est cela la véritable difficulté lorsque l'on veut créer une micronation : trouver un territoire qui ne soit pas déjà contrôlé par un autre Etat

Bruno Fuligni, historien
Le Liberland © DR

Un petit bout de terre partagé entre amis

Dans son livre "Royaumes d’aventure", l’historien Bruno Fuligni revient sur l'histoire de "ces États qui peuvent être vastes ou minuscules. Créées par une toute petite population, parfois un groupe d'amis, ces micronations ne sont pas reconnues, ne siègent pas à l'ONU et ne se retrouvent même pas dans le dictionnaire", précise l'expert, sur le plateau de France 2.

Il y a quelques escrocs, mais le point commun des fondateurs c'est la recherche de liberté et d'oxygène pour tout recommencer à zéro

Bruno Fuligni

400 micronations dans le monde et 150 en France 

Au total, il n'existe pas moins de 400 micronations réparties un peu partout dans le monde. "Il est fascinant de penser que les deux tiers des États ne figurent pas sur des cartes et ne siègent pas à l'ONU", souligne le spécialiste. En France, 150 micronations de ce type ont vu le jour dans le pays. Mais pour l'expert, cet essor relève plus du folklore que de la volonté d'ériger un Etat indépendant en opposition avec la République française. 
La carte des micronations recensées par Bruno Fuligni 

La carte des micronations recensées par Bruno Fuligni 

© Dr

Parmi elle, la fameuse République de Montmartre fondée en 1921 qui fidèle à son engagement du début veille à préserver l’esprit frondeur et humain qui bâtit la légende de Montmartre, en restant fidèle à sa devise : Faire le bien dans la joie !

Ça  devient compliqué quand on touche à l'argent ou aux armes

Bruno Fuligni
République de Montmartre © DR

Le territoire de la ligne d'horizon

Parmi les micro Etats qu'il affectionne particulièrement, le spécialiste cite le territoire d'Angyalistan qui assoit son "pouvoir" le long de la ligne d'horizon.

De monarchie absolue et poétique, le pouvoir de cet état à l'utopie illimité s'étend à l'infini. De quoi faire rêver de nombreux despotes ou autres dictateurs. 

"L'inventivité de ces fondateurs d'Etat est impressionnante. Certains revendiquent des morceaux de banquises !", s'amuse encore Bruno Fuligni.
Royaumes d'aventure © Editions Les Arènes

 "Royaume d'aventures : ils ont fondé leur propre Etat ", de Bruno Fuligni, Ed. les Arènes, 315 pages, 24,80 €.