Boom du polar : interview de Patricia MacDonald

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 27/03/2010 à 14H06
Boom du polar : interview de Patricia MacDonald

Boom du polar : interview de Patricia MacDonald

© Culturebox

Parmi les auteurs étrangers présents au Salon du livre de Paris, l'américaine Patricia MacDonald. Son quatorzième roman, "Une mère sous influence" paru chez Albin Michel devrait confirmer sa place dans le peloton de tête des reines du polar psychologique. Un genre qui se porte très bien en France où les ventes ne cessent de grimper. Patricia MacDonald sera en dédicace au salon les 28 et 30 mars, deux journées où elle participera également à deux conférences et une lecture publique.               

La spécialité de Patricia MacDonald, c'est d'installer ces thrillers psychologiques dans le cadre familial, un univers où toutes les passions peuvent se déchaîner avec une violence parfois insoupçonnée. Ses héroïnes sont souvent des femmes et son dernier roman n'échappe pas à la règle. Morgan (au féminin), le personnage principal, retrouve une amie d'enfance qui s'accuse du meurtre de son mari et de leur bébé. Une version acceptée par la police mais pas par Morgan. Pour trouver son inspiration, Patricia MacDonald s'influence des faits divers et l'erreur judiciaire fait partie de ses obsessions. C'est aussi une farouche opposante à la peine de mort qui n'hésite pas à prendre position contre cette pratique dans ses livres. Avant d'être romancière, elle dirigeait un magazine consacré aux séries télévisées. Elle reconnaît que c'est d'ailleurs en les regardant qu'elle a beaucoup appris sur la façon de mener les intrigues et les rebondissements. En lisant peut-être aussi : son mari, Art Bourgeau est écrivain et responsable d'une des meilleures librairies en polars des Etats-Unis. Ils se sont rencontrés il y a trente ans au sein de la Mystery Writers of America, une confrérie d'auteurs...de polars. On n'échappe pas à son destin...


> A voir aussi sur Culturebox
- Toutes les vidéos consacrées au
Salon du Livre de Paris 2010