Valérie Trierweiler attire la foule pour sa première séance de dédicace à Angers

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/10/2014 à 15H35, publié le 11/10/2014 à 11H33
Jour d'affluence à la librairie Richer à Angers où Valérie Trierweiler proposait sa première séance de dédicace 

Jour d'affluence à la librairie Richer à Angers où Valérie Trierweiler proposait sa première séance de dédicace 

© France 3 Culturebox

Valérie Trierweiler était à Angers le 10 octobre pour réaliser sa toute première séance de dédicace à la librairie Richer. Un mois après la sortie de son livre « Merci pour ce moment », l’ex-première dame a donc choisi sa ville natale pour rencontrer ses lecteurs venus très nombreux pour l’occasion, tout comme les médias et les simples curieux.

Née en février 1965 à Angers, l'ex-compagne du président Hollande a donc choisi la librairie Richer à Angers pour venir signer son livre. Un retour aux sources car c’était apparemment la librairie de son enfance, "un temple du savoir et de l'émerveillement" a déclaré Valérie Trierweiler dans la très courte interview qu'elle a accordée aux nombreux médias présents.

Un temple qui a été pris d'assaut avec une file d'attente qui partait du sous-sol de la librairie et se poursuivait sur le trottoir. Nos confrères de Ouest-France racontent qu'il fallait plus d'une heure pour enfin échanger quelques mots avec l'ex-première dame et évoquer ce qu'elle même a décrit comme "une histoire universelle".


Reportage : E. Aubron / G. Rihet / S. Goubil
Contrairement à beaucoup d’auteurs, Valérie Trierweiler n’aura pas eu à multiplier les séances de dédicaces pour faire vendre son livre. Plus d’un mois après sa publication, « Merci pour ce moment » (Ed. Les Arênes) a été vendu à 490 000 exemplaires. Elle n’avait jusqu’à présent jamais rencontré ses lecteurs en direct et assuré une quelconque promotion. On ignore pour l'heure s'il y aura d'autres séances de dédicaces. Face à l'engouement suscité par sa visite, Antoine Boussin, le directeur de la librairie Richer peut donc dire à Valérie Trierweiler  : "Merci pour ce moment" !