"Place Colette" de Nathalie Rheims : "C'est mon premier livre charnel"

Par @Culturebox
Mis à jour le 25/08/2015 à 13H51, publié le 25/08/2015 à 12H18
Nathalie Rheims invitée sur le plateau de France 3 Ile de France pour présenter son dernier roman, "Place Colette

Nathalie Rheims invitée sur le plateau de France 3 Ile de France pour présenter son dernier roman, "Place Colette

© France 3 / Culturebox

Nathalie Rheims explore dans "Place Colette" une partie inédite de sa vie : son accident, son premier amour à l’adolescence, et ses débuts de comédienne au théâtre. Un roman d'amour autobiographique paru le 19 août 2015 aux éditions Léo Scheer qu'elle évoque sur le plateau du 19/20 de France 3.

Le 17e livre de Nathalie Rheims, "Place Colette" a pour décor la Comédie Française qui nourrit son imaginaire de jeune fille adolescente dans les années 70. Premières amours, passion pour les textes de théâtre, ses compagnons de vie sont les auteurs classiques et leurs interprètes.
Invitée sur le plateau du journal de France 3 Paris Ile de France, la romancière évoque l'écriture de ce livre, sa carrière éclectique et romanesque.

"Un roman charnel"

Nathalie Rheims l'affirme, ce 17e récit est un roman où son "double littéraire grandit et se raconte. Place Colette est un récit initiatique. Une double initiation, à l’amour charnel et à la passion du théâtre et de la vie". Elle évoque son histoire personnelle et sulfureuse d'adolescente en quête de maturité ;  ce passage fragile entre les rêves de l'enfance et la vie retorse de l'âge adulte. "Cette histoire n'était pas facile à écrire car elle est transgressive" avoue la romancière.

De l'hôpital au théâtre

Petite fille, Nathalie Rheims est victime d'une erreur médicale qui la cloue au lit pendant plusieurs années. Elle développe alors une passion immodérée pour la littérature et les textes classiques de théâtre. Lorsqu'elle guérit de sa maladie, elle se précipite dans les théâtres de Paris. La Comédie Française, située Place Colette, devient sa deuxième maison. Avide de découvertes et de rencontres, l'adolescente se faufile dans les loges de la prestigieuse institution et tombe amoureuse d'un comédien de trente ans son ainé. "Elle veut prouver qu'elle est plus forte que la maladie en tombant amoureuse de cet homme" analyse la romancière.

"L'écriture est toute ma vie"

Comédienne, productrice de film, écrivaine, la carrière de Nathalie Rheims est multiple et influencée de plusieurs courants artistiques. "Je me suis cherchée longtemps et à l'âge de 39 ans je me suis dit, avec le père un peu statutaire que j'avais, que l'écriture était toute ma vie de part cette passion adolescente que j'avais eu pour le théâtre"
"Place Colette" Nathalie Rheims

"Place Colette" Nathalie Rheims

© Edition Léo Sheer

Résumé de "Place Colette" : À l’âge de 9 ans, la narratrice de Place Colette est victime d’une erreur de diagnostic qui la cloue sur un lit d’hôpital, le corps prisonnier d’une coquille de plâtre. Au terme de trois années de calvaire, un professeur finit par découvrir la véritable maladie ; il l’opère et la sauve. La jeune fille a passé ce temps immobile à découvrir la littérature et les textes classiques. Elle voue une passion sans limite pour le théâtre. Revenue à la vie, elle tourne autour de la Comédie-Française et de la place Colette. Le jour de ses 13 ans, elle entre dans la loge d’un comédien dont elle est tombée amoureuse. Bien qu’il ait trente ans de plus qu’elle, elle lui propose de devenir son cadeau d’anniversaire. Ce roman, qui aurait pu s’intituler Détournement de majeur, Écrit à la première personne, il est pourtant aux antipodes de ce que l’on qualifie d’autofiction : le mensonge enveloppé dans une rhétorique de vérité. C’est un « roman-vrai », où l’auteur se cherche et finit par faire tomber le masque.

 "Place Colette" de Nathalie Rheims Parution 19 août 2015 320 pages Prix 20 euros éditions Léo Scheer