Marcel Nuss : L'amour et le sexe "En dépit du bon sens"

Par @Culturebox
Mis à jour le 28/07/2015 à 17H55, publié le 28/07/2015 à 14H51
Marcel et Jill Nuss sur leur terrasse à Erstein en Alsace

Marcel et Jill Nuss sur leur terrasse à Erstein en Alsace

© Jean-François Lixon

Sous-titré "Autobiographie d'un têtard à tuba", Marcel Nuss publie aux éditions Eveil Citoyen "En dépit du bon sens". Il y conte sa vie, celle d'un homme de 60 ans plurihandicapé à qui ne reste que l'usage de la parole et d'une partie d'une main. Malgré son handicap et son apparence hors des normes, il vit une sexualité épanouie et se bat pour que tous y aient accès, handicapés ou non.

"En dépit du bon sens" n'est pas la première autobiographie que publie Marcel Nuss, elle sera sans doute la dernière. Plurihandicapé, respirant grâce à une assistance, constamment secondé par des accompagnants, le regard que cet homme de 60 ans porte sur sa vie a évolué. Dans les pages de ce livre qu'il portait depuis dix-huit ans, il met à mal, un à un, tous les faux-semblants, les masques, les hypocrisies conscientes ou non qui lui avaient permis jusqu'alors de se faire sa place dans la société tout en se justifiant. Plus question aujourd'hui de se justifier, Marcel Nuss revendique et assume. Père de deux grands enfants d'un premier mariage, il a convolé une deuxième fois le 14 février dernier avec Jill, une jeune femme moitié moins âgée que lui. Le couple s'apprête à donner la vie. Marcel Nuss, plurihandicapé mais homme avant tout a une vie sexuelle active et imaginative. Il en est heureux et il l'écrit.
Retrouvez l'intégralité de l'entetien de Marcel Nuss avec Culturebox sur ce lien.

Séduire, aimer, être aimé
Atteint d'une amyotrophie spinale, Marcel Nuss n'a jamais marché. Au fil de son récit, du garçonnet à l'homme de 60 ans qu'il est aujourd'hui, on le suit dans sa famille, dans les institutions où il rencontre des êtres dévoués mais aussi des tortionnaires. On le découvre surtout affamé d'amour et de sexe, lui qui correspond si peu aux standards physiques de l'amant idéal. Ce qui chez d'autres hommes ou femmes handicapés se résumerait à une terrible utopie va devenir pour Marcel Nuss une réalité. Au fil des pages, celui qui refuse de se laisser résumer à son handicap ou à son apparence, va séduire, aimer, être aimé, il va connaître l'amour physique, donner et recevoir du plaisir.

La couverture de "En dépit du bon sens" de Marcel Nuss

La couverture de "En dépit du bon sens" de Marcel Nuss

© Eveil Citoyen

Se battre pour la sexualité des autres
Mais en plus de cette rage de vivre et de jouir, Marcel Nuss a un sens aigü de la justice. Cette situation exceptionnelle qu'il a su construire pour lui-même, il veut que d'autres puissent en bénéficier. Son combat, c'est celui de l'accessibilité. Non plus la prise en compte des personnes à mobilité réduite par les concepteurs des villes et des bâtiments, d'autres se battent sur ces dossiers. Non, l'accessibilité pour laquelle il écrit, parle, interpelle, c'est celle de tous à une sexualité épanouie. Il a pour cela créé l'Appas, l'Association pour la promotion de l'accompagnement sexuel. Voici comment, en quelques mots, il se définit lui-même sur le site de l'association : "Utopiste, réaliste, inlassablement en quête de plus d'humanisme, de liberté, de libre choix, d'autonomie et de reconnaissance pour les personnes "handicapées". Accessoirement écrivain, consultant, conférencier et formateur. Amoureux de la vie, de mes enfants, de l'Autre et de ma femme bleu horizon."
 
A force de volonté et avec l'aide de sa nouvelle épouse, Jill, Marcel Nuss bouscule les idées toutes faites et a lancé un programme de formation d'assistants sexuels pour personnes handicapées. Sa démarche se heurte à des arguments anti prostitution. Ses détracteurs estiment en effet qu'autoriser des hommes et des femmes à aider contre rémunération des personnes handicapées à vivre leur sexualité constituerait une étape vers la légalisation de la prostitution.  Il répond à ces arguments.

Retrouvez l'intégralité de l'entetien de Marcel Nuss avec Culturebox sur ce lien.

Coup de foudre
Marié une première fois à une infirmière rencontrée à l'hôpital, Marcel Nuss a eu deux enfants de cette union, aujourd'hui jeunes adultes. Depuis son divorce, l'Alsacien a connu plusieurs liaisons avec des femmes différentes et depuis février il est marié avec Jill. Cette jeune femme de trente ans a décidé de vivre avec Marcel un amour qui a débuté par un coup de foudre réciproque. Ancienne escort, elle avait sexuellement accompagné plusieurs hommes handicapés. Après avoir lu les précédents écrits de Marcel Nuss, elle le rencontrait... pour ne plus le quitter. Jill est aujourd'hui formatrice d'accompagnants sexuels. Une première session a été organisée au mois de mars dernier en Alsace avec des élèves, hommes et femmes bien sûr volontaires pour accomplir cette tâche. Jill Nuss s'exprime sur son couple.

Ecrivain
Avant même de se lancer dans la croisade pour que chacun, quel que que soit son handicap, ait droit à une sexualité choisie, Marcel Nuss écrivait. Il dictait d'abord ses textes à des amis ou à ses accompagnants. le progrès informatique venu il a pu peu à peu maîtriser les logiciels de dictée vocale. Des poèmes, des essais, plusieurs versions de sa biographie, des romans érotiques très explicites et un blog très fourni, Marcel Nuss ne peut plus se passer d'écrire. Entre le lecteur et lui, le handicap n'existe plus. Comme il le confie à la fin de l'entrevue qu'il a donnée à Culturebox et dont vous trouverez la version complète sur ce lien, l'avenir c'est un enfant et c'est l'écriture, toujours. Marcel Nuss est un homme écrivain handicapé. Il a toujours été un homme, il est devenu écrivain, quant à son handicap, comme il le dit lui-même, il est maintenant derrière lui.

En dépit du bon sens (Autobiographie d'un têtard à tuba)
De Marcel Nuss
Editions Eveil Citoyen
512 pages 20 euros