Le témoignage d'amour de Colette Roumanoff pour son mari, atteint d'Alzheimer

Par @Culturebox
Mis à jour le 22/09/2015 à 16H44, publié le 22/09/2015 à 15H34
Colette Roumanoff évoque la maladie de son mari 

Colette Roumanoff évoque la maladie de son mari 

© France 2

A l'occasion de la Journée mondiale de la maladie d'Alzheimer, le 21 septembre, le 20 heures de France 2 consacrait un reportage à Colette Roumanoff, la mère de la célèbre humoriste. Dans son livre "Le bonheur plus fort que l'oubli" (Editions Michel Lafon), elle témoigne de sa vie aux côtés de son mari Daniel, atteint de la maladie d'Alzheimer depuis 10 ans.

Reportage et entretien : Florence Bouquillat

Directrice de théâtre, co-auteure des sketchs de sa fille Anne Roumanoff, qu’elle a également mise en scène pendant une dizaine d’années, Colette Roumanoff a consacré une grande partie de sa vie au spectacle et à l’écriture. Mais en 2006, son existence a été bouleversée lorsque son mari, Daniel, écrivain et ex-PDG d’une société d’import-export, a été diagnostiqué « Alzheimer ». Colette s’en est aperçue le jour où son époux n’a pas été capable de réaliser une soustraction toute simple.  

Le parti d'en sourire  

Depuis, la maladie de Daniel n’a cessé de s’aggraver mais sa femme a décidé de prendre les choses avec le sourire. De faire rimer Alzheimer avec bonheur et d’afficher une constante bonne humeur. Comme elle l’explique dans une interview à « Notre temps », elle estime qu’il faut faire preuve de « beaucoup de tolérance, d’ouverture d’esprit, [et] de compréhension » face à une personne atteinte d’Alzheimer.

« Il faut dédramatiser les pertes de repères dans l’espace et dans le temps. Mon mari me demande s’il me connaît ? Je lui réponds que nous sommes mariés depuis 1965. "Première nouvelle !" me dit-il. Plutôt que d’en être catastrophé, il faut savoir en sourire, comme on le ferait devant la confusion d’un jeune enfant, sans infantiliser. » D’ailleurs, selon elle, cette maladie devrait s’appeler la « confusionnite »… Un terme beaucoup moins barbare que « démence Alzheimer ». 

Colette et Daniel Roumanoff : plus unis que jamais face à la maladie

Colette et Daniel Roumanoff : plus unis que jamais face à la maladie

© France 2

Bien vivre avec la maladie  

Dans son livre « Le bonheur plus fort que l’oubli », elle affirme que l’on peut « bien vivre avec Alzheimer », sans renoncer au bonheur ni à l’amour de son conjoint. D’ailleurs, depuis qu’il est malade, Daniel se montre plus épris et prévenant que jamais !

Le témoignage de Colette Roumanoff va donc à l’encontre des idées reçues sur cette terrible maladie qui touche 900 000 personnes en France et qui ne cesse de progresser. Elle a choisi de ne pas dramatiser et de garder le moral coûte que coûte en faisant sien l’adage « demain est un autre jour ». En 2009 pour changer l’approche et l’image de la maladie d’Alzheimer, elle a créé avec sa fille Valérie le site www.alzheimer-autrement.org. Elle est aussi l'auteur d'une pièce de théâtre sur le sujet : « La Confusionnite ».  

Le livre de Colette Roumanoff sur la maladie d'Alzheimer 

Le livre de Colette Roumanoff sur la maladie d'Alzheimer 

© Editions Michel Lafon


« Le bonheur plus fort que l’oubli » de Colette Roumanoff
Editions Michel Lafon (9 septembre 2015)
248 pages