Jean-Louis Fournier : "La seule façon de conserver quelqu'un, c'est de le mettre dans un livre"

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/10/2015 à 12H26, publié le 05/10/2015 à 12H03
L'écrivain Jean-Louis Fournier, à l'occasion de la sortie de son dernier livre

L'écrivain Jean-Louis Fournier, à l'occasion de la sortie de son dernier livre

© Pascal Bonnière / Photo PQR / Voix du Nord

A 76 ans, Jean-Louis Fournier éprouve (enfin) le besoin de parler de sa mère. L'écrivain poursuit ainsi avec son nouveau livre "Ma mère du Nord" (Ed. Stock), le récit d'une saga familiale. De retour à Arras, sur les terres de son enfance, il est allé à la rencontre de collégiens pour partager avec eux ce nouvel album de famille, le plus intime sans doute, celui consacré à la femme de sa vie.

Reportage : C. Massin / P. Duluc / A. Da Fonseca 
Jean-Louis Fournier aimait profondément sa mère. Décédée à l'âge de 82 ans il y a une quinzaine d'années, elle lui manque toujours beaucoup. Ecrire sur elle, et surtout terminer son incroyable saga familiale par cette figure unique, est une sorte d'hommage. "Je passe mon temps à essayer de réanimer les morts. Et quelqu'un qui est dans un livre devient un héros littéraire, et un héros littéraire ne peut pas mourir".

A cette femme névrosée et hypocondriaque, mariée à 20 ans à un médecin alcoolique, Jean-Louis Fournier voue une grande admiration. Femme pudique, elle renonça à son métier de professeur de français pour élever ses 4 enfants. Jean-Louis Fournier a gardé son ton grinçant, cet humour noir qui le caractérise pour raconter sa vie, ses nombreuses blessures et la vie de ses proches. Mais avec sa mère, la tendresse et l'émotion se mêlent à la dérision quand il parle d'elle, même en interview. "J'ai été le fils qu'on ne souhaite à personne(...). Et là, elle doit se dire, et ben, finalement il s'est racheté...sur la fin". 
Sortie du nouveau roman autobiographique de Jean-Louis Fournier

Sortie du nouveau roman autobiographique de Jean-Louis Fournier

© Pascal Bonnière / Photo PQR / Voix du Nord
Écrivain, humoriste, réalisateur de télévision, ancien complice de Pierre Desproges, Jean-Louis Fournier a de multiples facettes. Mais en temps qu'écrivain, il est surtout connu pour s'être livré sur sa vie et celle de ses proches dans différents ouvrages. Tout a commencé en 1999 avec "Il a jamais tué personne mon papa", où il raconte son père alcoolique. En 2008, il obtient le prix Femina pour "Où on va, papa ? ", roman autobiographique sur ses deux fils handicapés physiques et mentaux. Il évoque sa femme décédée dans"Veuf" en 2011 et sa fille, appelée par Dieu dans "La servante du seigneur" en 2013. 

"Ma mère du Nord", de Jean-Louis Fournier - Paru le 30/09/2015 aux Editions Stock - 198 pages - 17.50 euros